Nous sommes le Lundi 09 Décembre 2019 9:18

Heures au format UTC + 1 heure




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: SaintéLyon 2019
MessagePosté: Lundi 02 Décembre 2019 18:20 
Bravo elo et les Warriors de la sainte

Bonne recup !!!


Haut
  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: SaintéLyon 2019
MessagePosté: Mardi 03 Décembre 2019 8:01 
A vos CR !


Haut
  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: SaintéLyon 2019
MessagePosté: Mardi 03 Décembre 2019 21:51 
Hors ligne
Triposteur Km 3
Triposteur Km 3
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mercredi 07 Octobre 2009 20:41
Messages: 3142
Localisation: Miribel
Bravo les barjots et on attend vos récits de cette aventure épique !

_________________
Aix-En-Provence - Alpsman - Marrakech


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: SaintéLyon 2019
MessagePosté: Mardi 03 Décembre 2019 22:45 
Je me lance dans l'exercice du CR SAINTELYON millésime 2019.

Tout d'abord, cette course n'était pas, mais alors pas du tout prévu au programme.
Durant cette année 2019, j'aurais fait plus de TRAIL que de triathlon.

Après le Trail des Aiguilles Rouges fin septembre ou j'en avais pris plein la vue côté paysage et surtout repartis avec une entorse de la cheville, je m'étais dis que ma saison était fini... :whatthat:

Mais différents facteurs m'ont fait changé d'avis.
Tout d'abord un pote qui s'inscrit pour sa première SaintéLyon
Ensuite, un second qui me chauffe pour que je l'accompagne
Enfin, et surtout; effacer l'échec de l'année dernière où j'avais abandonné à Sainte-Catherine. :sly:
Le 8 Novembre 2019 je m'inscrit donc pour la Sainté Solo et ses 76 Km.
l'entrainement a été à minima comme ces derniers temps mais je compte sur ma fraîcheur et ma connaissance de cette course pour relever le défi et rallier LYON coûte que coûte.

La semaine précédant la Sainté, les choses se gâtent à la maison, puisque les enfants sont malades et les nombreux réveils nocturne me fatigue.
Je guette la météo depuis 10 jours et plus on se rapproche, plus la probabilité de se taper le même temps que l'année passée semble probable !
48h avant le départ, je commence sérieusement à flipper :nervous: et à me dire que je n'aurais jamais dû m'inscrire compte tenu de l'entrainement effectué ces dernières semaines.
De toute façon, c'est trop tard, alors ce sera pâte, malto, dodo !

Samedi matin, un dernier coup d'oeil à la météo... et là je refais mon sac, je change de K-way. Je suis comme perdu. :|
Je suis Richelieu toute la journée... le bougre est en forme ! çà claque 29ème sur l'aller ! :bomb: :onfire: :onfire:

Départ de Lyon à 20 H avec les deux potes dont la femme de l'un d'eux nous largue à Sainté... Une longue marche pour arriver au parc des expos.
Pas de Riliette à l'horizon. Je bouffe encore vers 10 H du soir et me prends 2 cafés.

22h30 direction la ligne de départ. Il y a beaucoup de monde. On se faufile pour avancer le plus près possible de la ligne de départ.
La pluie ne tombe pas encore. On discute entre pote et avec les gars à côté de nous (très peu de filles).

Le speaker fait ses recommandations et nous chauffe un peu.
Un petit mot pour Juliette BENEDICTO :inlove: disparu tragiquement en début d'année 2019... C'est çà aussi l'esprit de la Sainté, de penser à ceux qui nous ont quitté trop tôt durant cette longue nuit face à face avec soit même
Il répète que passé Sainte-Catherine, nous avons fait le plus dur.
L'objectif que je me fixe pour ne pas revivre la galère de l'année dernière est d'arriver encore frais et dispo à Sainte catherine (Km 31).
Un mec de la 152 Km demande sa compagne en mariage sur la ligne de départ... çà détend l'atmosphère ce genre de connerie... :blush:
23h30, départ des Elites et du premier SAS.
Je sais que Cédric FLEURETON (un athlète que j'admire) fait ses début sur cette course... Je me dis que ce serais fantastique qu'il parvienne à la gagner pour couronner sa magnifique saison.

Je me suis fixé un objectif ambitieux: 8 H30.

Départ du Sas n°2, puis çà va être à nous je pense... mais non, le fil se glisse juste devant moi et mes potes... nous partirons donc aux avants poste du 4ème SAS.
Minuit, c'est parti. L'avantage de partir tout devant c'est que tu n'est pas gêné, tu n'as pas à slalomer... par contre tu pars trop vite. :biggrin:

Je me retrouve seul au bout de 100 m avec déjà au moins 20 m d'avance sur le second du SAS... En faite, avec la décharge d'adrénaline, je suis partis à 19 Km/h... :rockedover: J'attends donc un mec qui me reprenne et je me mets dans sa roue. Nous courrons ensemble les deux premiers KM en 4'03" et 4'09"; alors là je dis stop ! Je ne suis pas essoufflé mais ce n'est pas raisonnable. Je baisse la cadence et décide d'enlever mon K-way pour éviter là encore l'erreur de l'année précédente où j'avais commencé à suer et après je m'était refroidi, sans jamais pouvoir me réchauffer. Je perds donc une petite minute mais pas grand monde me dépasse. Vers le KM 3, nous empruntons un nouveau sentier par rapport à l'année précédente, je commence à reprendre quelques attardés du SAS n°3... ce n'est que le début puisque ce ne sera qu'à partir de Sainte Catherine que je me retrouverais régulièrement avec les mêmes coureurs dans les montées et descentes des Monts du Lyonnais.
Pendant environ 1 H je me sens bien sans pluie à l'horizon mais très rapidement les choses se gâtent. Je mets le K-way et m'enferme dans ma Bulle. Au ravito à St Christo, je ne m'attarde pas et repars un goblet de thé à la main. durant les quelques Km qui suivent j'ai un peu mal au ventre mais çà passe.
Entre St-Christo et Sainte Catherine, je prends conscience que la course s'annonce aussi difficile que l'année précédente: pluie, brouillard (on y voit rien dans les sous bois avec la frontale) et surtout boue. çà patine pas mal. Je ne m’excite pas et me laisse doubler pour ne pas griller toutes mes cartouches.
Je remarque qu'au bout de 2h30 de course, je n'ai pas du tout envie de dormir; aucune fatigue mentale ! OH YES !
Les derniers Km avant Sainte Catherine sont avalé tranquillement avec un seul objectif me casser de cette bourgade avec le smile collé aux lèvres.
Dernière descente, ravito avalé rapidement, je toise les bus et repart !
Là je me dis DOUD, maintenant t'as plus le choix, le speaker l'a répété, direction LYON !
Après le ravito, un petit coup de moins bien entre le 32 et 36ème Km) puis çà repart.
je tombe au total 3 fois, dont une fois sur le cul et fait 10 m en descente dans la gadoue... un petit soin du.... gratos ! :stupid: Pas de bobo, juste trempé mais finalement on est tous dans le même état. :roll:
Les kilomètres défilent mais pas assez vite à mon goût. J'ai les deux genoux, la cheville droite (celle de l'entorse de septembre), le dos et les épaules qui commencent à sérieusement faire mal...
Là, il reste environ 40 bornes, alors pas le choix, keep cool, penses à des choses positives et évade toi, ton corps suivra.
C'est une alternance de marche, course mais toujours avec l'envie de réussir cette course.
Le temps défile et l'objectif de 8H30 semble irréalisable... peu importe tant que je me fait plaisir !
Ma frontale me lâche peu à peu à soucieu en Jarrest... FUCK ! Avec un type, on s'entraide. Il m'éclaire en montée et j'éclaire en descente.
Il est partit du SAS 1 et cours pas mal... là je me dis que je n'ai pas fait une si mauvaise course si je suis arrivé à rattraper des mecs comme lui. On fait un bout de chemin ensemble, c'est sympa mais avant Chaponost, il me larguera définitivement.

Le dernier ravito de Chaponost me mets un coup au moral... j'avais mal décompté les KM... il en reste encore 11 alors que je n'en comptait plus que 9 ! toute la course je décomptait sur 74 Km net non 76 ! Quel boulet ! :mrgreen:
Le jour s'est levé, je consulte mon téléphone et ai des messages de la famille. :inlove: Je rappelle quelques personne puis repars direction LYON !
quelques surprises nous attendent encore... bien sûr la montée des aqueducs de Bonnant et aussi ce chemin rempli d'eau où nous en avons jusqu'au dessus des genoux... l'eau est glacée ! un mec devant moi, lui s'est cassé la figure et c'est retrouvé submergé ! Je ne le reverrais jamais.
A Sainte foy-les Lyon nous emprunter le site de l'accrobranche que nous avions remonté lors du LUT by night il y a 3 semaines. Je reprends pas mal de mecs dont des relais. Puis une dernière montée et c'est enfin la Mulatière et la descente sur LYON.
Le pont Raymond Barre se profile... à 2Km c'est l'arrivée puis un dernier kilomètre interminable... Et la ligne d'arrivée. Je croise Christophe DALLERY le speaker, on échange quelques mots.... Je veux savoir qui a gagné ... Il me dit c'est Cédric ! PUT.... ce mec est une légende vivante !
J'ai le smile ! Je profites pleinement de cette arrivée, je récupère médaille et T-shirt finisher.
Je suis content de cette course, de ma gestion et surtout d'être allé chercher au plus profonds de moi pour ne pas penser à des choses négatives et tomber dans cette spirales qui l'année dernière m'avait coûté ma première DNF !
Cette course restera longtemps je le penses comme une référence pour moi.
J'ai trouvé ce que j'étais venu chercher. Au delà du temps (9h19) et de la place réalisée (420ème au Scratch / 249ème SE H).
Je n'ai donc qu'une envie, me réinscrire pour l'année prochaine ! :tellme:


Haut
  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: SaintéLyon 2019
MessagePosté: Mercredi 04 Décembre 2019 0:01 
Hors ligne
Triposteur professionnel
Triposteur professionnel
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Dimanche 22 Septembre 2013 21:21
Messages: 768
C’est bon ce premier CR !!!!! :bigups: :bigups: :bigups:
Ca donnerait PRESQUE envie de la refaire... mais non ! :lol:
T’es trop un barjot Doud ! :onfire:
Encore bravo pour ta course.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: SaintéLyon 2019
MessagePosté: Jeudi 05 Décembre 2019 11:52 
Hors ligne
Triposteur confirmé
Triposteur confirmé
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Jeudi 10 Novembre 2016 21:52
Messages: 265
Du coup petit CR, suite à cette première. :gratte:

Puisqu’en 2018 je m’étais aligné sur la Saintexpress que j’avais beaucoup aimé, et que mon pote qui m’entrainait sur tous ces délires longs cette année… se lançait sur la grande, 2019 allait être une année de course longue avec le trail de la résistance, les 6H de la Sarra et pour bien finir la SAINTELYON !
Encore plus envie d’y être quand j’apprends que Bayou, et Hugo enquillent le pas :wink: Doud voulait prendre sa revanche sur 2018 et que Richelieu n’avait plus de limite !

Je commence donc un genre de plan entrainement en 4semaines début Novembre 40k-60k-40k-20k-course, beaucoup pour moi. Mais ça passe, grâce a par exemple des petites recos (super utiles le jour j) chez notre ami Moustachu qui nous régale de ses sentiers et de ces petits (gros) plats. :inlove:

Deux jours avant en allant chercher les super puces GPS d’Isma on me demande combien je veux faire je dis 9h qui correspond à un peu moins 9km/h mais en faite je veux surtout finir :’) La Sainté hante les pensées, la course tombe pile poil, la météo annonce de la pluie de 23 à 7h…pas de bol

Le jour J, je me demande encore quel cocktail préparer, on me parlait de Malto, ce sera finalement thé, miel, citron… (à tester avant la course aha). Ce fut un samedi chill, 2h30 de sommeil, préparation du sac plein à craquer et nous voilà déjà 21h30 à St-Etienne déposé par mes parents on se retrouve à 4 (Yannick, Hugo, mon pote et moi) Richelieu se repose il l’a bien mérité le bougre :wink: A 23h c’est l’heure on sort de la salle pour aller se faufiler dans la foule et essayer de choper un bon SAS de départ, une ambiance au top dans cette boite à sardines avec un speaker qui nous brief sur le fait que le seul obstacle sur cette course c’est nous et qu’on cours tous pour quelque chose,… après l’avoir entendu 3 fois on part finalement à 23h45, je commence avec Bayou et Hugo qui préfèrent le courir soft, je me demande si ils n’ont pas raison puis sans trop réfléchir je reprends les bonnes/mauvaises habitudes départ fort (4:45min/k). Au 15ème km il commence à pleuvoir fort je croise enfin le grand Richelieu on discute il a la forme (petit soulagement après lui avoir dit que si il finissait devant au retour j’arrêtais le Triathlon). A Saint-Christo je remplace mon k-way léger par un plus étanche et c’est partis pour se déconnecter, courater, slalomer, boire toutes les 15min et manger toutes les heures.

Arrivé à St Catherine je me remémore les paroles du speaker « Si vous êtes frais à St Catherine c’est plié… » et là je me dis bizarre pourtant je ne suis même pas à la moitié, je décide de changer mon haut pour un sec sorti du sac, une soupe un croc dans le jambon/beurre et je repars, là je commence à plus être vraiment frais (la pluie aide à le rester). Je segmente le reste de la course en petites courses jusqu’à chaque ravitos et ça aide bien… J’ai froid et les jambes tétanisées mais le tête n’envisage même plus d’arrêter, je suis concentré sur des calcules pour savoir si les 9h sont réalisables. J’ai les genoux en vrac et je perds en lucidité mais je garde le rythme et évite les chutes. A Soucieux-en-Jarest il me reste 20k, une bénévole me dit qu’il n’y a plus de ravitos, ce qui me donne un bon coup de mou, je pars avec un sandwich à rationner, il y aura finalement un dernier ravito à Chaponost… oufff :mrgreen: Petit mot sur cette flaque inévitable qui résume bien l’état de la course, je me serais cru au bout de l’ancien bassin les mercredis soir, les marches étaient des cascades et les descentes des ruisseaux…

Peu après Soucieux je croise mes parents, ça fait bien plaisir 30min plus tard le solei…jour se lève et il me reste 10km après toutes ces bonnes nouvelles je suis bien et je double pas mal. Je vais en fait tellement lentement que je me demande parfois si je ne ferais pas mieux de monter en marche arrière, bref je vois enfin le pont pasteur, mes parents sont de nouveau là, je connais l’arrivée fourbe donc j’attend le dernier kil pour envoyer et je profite un max. Une course très solitaire sur laquelle être bien psychologiquement avec une pincé de gestion (qui n’est pas mon fort) aura empêché toutes mauvaises expériences.

Je me retrouve Finisher et tout propre après 9h13 de douche à la 380eme.
Place aux massages ! :onfire:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: SaintéLyon 2019
MessagePosté: Jeudi 05 Décembre 2019 20:56 
Hors ligne
Triposteur débutant
Triposteur débutant
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 22 Octobre 2019 23:11
Messages: 4
Félicitations Atrien!!!T'es un boss !D'autant plus honoré d'avoir fait partie de ta team à Palladru... :wink:
Bonne recup'

Raph


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: SaintéLyon 2019
MessagePosté: Vendredi 06 Décembre 2019 14:19 
Hors ligne
Triposteur débutant
Triposteur débutant

Enregistré le: Samedi 09 Novembre 2019 8:29
Messages: 3
A mon tour de me lancer... petit CR de cette SaintExpress 2019.

J'avais déjà fait la SaintExpress en 2017, sous la neige, et j'avais adoré !! Alors après ma grossesse en 2018, j'étais plus que motivée à retenter l'expérience en 2019... voilà pourquoi j'ai d'ailleurs pris mon dossard le jour de l'ouverture des inscriptions !!

Les mois défilent et la prépa ne s'organise pas du tout comme je l'avais prévue, avec notamment une fracture d'un orteil qui m'empêche de courir pendant plusieurs semaines et ce jusqu'au mois d'octobre... mais je refuse de perdre espoir ; je reprends donc la CAP en augmentant rapidement les distances et multipliant les sorties trails ; le temps file et la sainté-Lyon arrive un grand pas.

Un petit apéritrail la semaine qui précède permet de se mettre dans l'ambiance avec les warriors de la longue (et même plus !).

Puis le jour J arrive et les prévisions météos ne changent pas... la pluie est annoncée à partir de 23h pour toute la nuit... je redoute ces conditions...

22h45, le bus nous dépose à Sainte-Catherine ; pas de temps à perdre, il faut rejoindre un SAS de départ.

En partant à la fin du 2ème SAS, il est difficile de se faire un chemin sans slalomer puis s'arrêter dans la première montée... légère frustration pour commencer mais ouf, la pluie n'est toujours pas là ; je savoure !!

Les premiers km défilent et jarrive déjà au premier ravito où je vois Sophie qui m'encourage ; ça fait tellement du bien, merci Tagada !! :bigups:

J'ai trouvé un rythme qui me convient bien, j'ai de bonnes sensations, c'est chouette !! Je retrouve Paul, nous discutons un peu et faisons un bout de chemin ensemble... puis la pluie tombe, de plus en plus fort, les sensations sont moins bonnes ; vivement le ravito de Soucieux !

Je souhaite en profiter pour manger quelque chose mais je le regrette immédiatement ; ça ne passe pas... j'ai rapidement une douleur au niveau thoracique. La reprise est donc difficile avec de mauvaises sensations ; cette douleur ne me quittera pas de la couse m'empêchant ainsi de retrouver un bon rythme de respiration...

(Voici donc un bel objectif à travailler pour moi : l'alimentation et l'hydratation pendant l'effort. Je suis preneuse de tous conseils. Alain, ta conférence tombe à pic ; je serai présente !! )

La fin de course est donc bien difficile dans ce contexte, et ce d'autant plus que la pluie ne cesse de tomber sinon de s'intensifier. Les sentiers sont de plus en plus boueux, les flaques de plus en plus profondes, et les descentes de plus en plus glissantes... cela me vaudra d'ailleurs deux belles glissades !

Nous arrivons à courir ensemble avec Paul jusqu'à Chaponost où je le laisse ensuite filer... je n'en peux plus !... ces 12 derniers km me paraissent une éternité... sans parler des dernières côtes où je n'avance plus ; j'ai la sensation que je vais finir par reculer...

Je me fais alors doubler par les premiers relais ; je suis admirative de leurs rythmes mais incapable de relancer le mien.... et ce jusqu'à la halle Tony Garnier !!

Mais quel soulagement de franchir cette ligne !!

Apres Tagada, c'est Dragibus qui est à l'arrivée ; merci à vous pour le soutien !!

Ce fut une course éprouvante et épuisante... mais qui donne l'envie de recommencer !!

Place maintenant à la récup et aux fêtes de fin d'année avant de préparer 2020.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: SaintéLyon 2019
MessagePosté: Vendredi 06 Décembre 2019 15:49 
Hors ligne
Triposteur Km 3
Triposteur Km 3
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 02 Octobre 2007 19:52
Messages: 3126
Bravo pour vos exploits, c'était une sacrée épreuve cette année et il fallait des jambes et du mental pour passer la ligne :shock:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: SaintéLyon 2019
MessagePosté: Vendredi 06 Décembre 2019 17:14 
Hors ligne
Triposteur confirmé
Triposteur confirmé
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 28 Janvier 2014 16:45
Messages: 422
Je dirais même plus: il fallait du mental et un peu de jambes pour ne serait-ce qu'oser prendre le départ....

_________________
2020: M'ENFIN!? Nice Together....


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: SaintéLyon 2019
MessagePosté: Vendredi 06 Décembre 2019 22:56 
Hors ligne
Triposteur confirmé
Triposteur confirmé

Enregistré le: Jeudi 01 Février 2018 11:26
Messages: 105
CR de la SaintéLyon :

Cela faisait longtemps que l’envie me trottait dans la tête… Longtemps aussi que je voulais y participer, après un relais a 4 y a 5 ans et une saintexpress l’an dernier avec Moustavache… pourquoi pas ce lancer avec quelques Rilliettes dans la mythique SaintéLyon.

Championnat de France paratriathlon/SaintéLyon : même combat même accompagnateur, merci à toi Bayou d’avoir répondu présent sans trop savoir ce qui t’attendait.

Grace à tes conseils pour ma préparation, quelques sorties longues, dont une dans les terres de Richelieu.
J’aborde sereinement la course, quand arrives la dernière semaine, ou patatra , rien ne va plus ... j’en viens à me poser un tas de questions, cela durera 5 jours. Les choses reviennent dans l’ordre le mercredi, 3 jours avant la course.
Résultat de la baisse de moral, 5 kg en plus; l’idée est de finir sans encombre, sans pépins physiques pour entamer au mieux la saison de paratriathlon.

Retrait des dossards vendredi après-midi. Bayou d’abord puis Adrien et son pote, on prend une bière à la buvette... :trinque2: :biere: puis repos jusqu’à la course.
À partir de là tout se goupille bien.
Préparation de sac, trajet jusqu’à Saint-Étienne avec un pote à Bayou, la puce d’Isma est en place, l’attente dans le sas, les messages du speaker… Y’a plus qu’à… on est chaud bouillant :onfire: :onfire: :onfire:
Début de course tranquille, il va falloir gérer l’efforts.
On retrouve Richelieu 1 ravito avant Sainte-Catherine, dur de le voir souffrir mais il ne lâche rien; on repart ensemble du ravito.
Un peu plus tard dans la course on apprendra qu’il a dû s’arrêter à Sainte-Catherine.
Après avoir vite pris l’eau, on se change à l’abri quelques mètre après Sainte-Catherine. Le problème est qu’en s’arrêtant le froid nous saisit et repartir est difficile; les jambes sont durs, les mâchoires tremble mais sans rien lâcher, on se réchauffe au bout de 2, 3 km.
On suit notre petit bonhomme de chemin avec quelques personnes, la musique sur le bord de la route dont une chanson de Bob Marley qui me restera dans la tête quasiment tout le long de la course ainsi que les « allez papa!!! Allez papa!!! » que ma fille me lance samedi après midi avant mon départ pour la course.
Passé Sainte-Catherine, la cheville gauche me lâche 2, 3 fois alors que nous passons dans une zone où le brouillard et la pluie me gênent bien. Bien calmer par cette possible entorse voit ma fin de course arriver. Je ralentit l’allure et reprend finalement de bonnes sensations, un grand OUF de soulagement.
Deuxième change à Soucieux, ravito à l’abri, cette fois on n’en profite pour se restaurer. Oups deuxième paire de gens trempé dans le sac, plus de change pour le haut ce sera T-shirt mouillé avec couverture de survie en dessous. Ça fera bien l’affaire…
Le jour se lève, gros soulagement pour moi, je vois enfin où je cours et marche, fini la frontale.
Après avoir passé Chaponost, ça patauge ça patauge et étonnamment je n’ai pas froid aux pieds, merci aux chaussettes en mérinos.
Alors que comme dit Zig dans son dernier message : « l’écurie n’es plus bien loin », voilà qu’il nous retrouve dans les deux dernières monter avant la descente vers l’arrivée, très bon moment, bien motivant.
Nous voilà sur les quais… Pont Raymond Barre, reste 1 km, Bayou me motive en relançant la machine, objectif : descendre sous les 12 heures.
:gratte: ggrrrrrr :mdr:
Finicher en 12h03 36 secondes, un peu moins pour Bayou…
MERCI, quel bonheur de partager de tels moments avec toi pendant 12 heures, dans le froid, la pluie, le brouillard, la gadoue… la SaintéLyon quoi.

Merci a tous pour vos encouragements, messages et ta fin de course Zig.
Bravo à tous, belles performances…
Merci aux bénévoles, super Orga.

La saison de Paratriathlon et triathlon est officiellement ouverte, Forza les Rilliettes :onfire:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 36 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC + 1 heure


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Vous pouvez poster de nouveaux sujets
Vous pouvez répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous pouvez joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com