Nous sommes le Mercredi 12 Décembre 2018 5:11

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 38 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2
Auteur Message
 Sujet du message: Re: SaintéLyon 2018
MessagePosté: Dimanche 02 Décembre 2018 13:50 
Hors ligne
Triposteur confirmé
Triposteur confirmé
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Jeudi 04 Mai 2017 20:30
Messages: 167
J’espère que vous allez nous faire des petits CRs pacque ça a du être é-pique (surtout pique). Richelieu qui saute par dessus la ligne d'arrivée sur la vidéo, et Jean Luc, 6H d'effort !! le petit dej a du se faire défoncer!!!
J'ai cru comprendre que vous avez essuyé quelques gouttes ?

Bravo !!!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: SaintéLyon 2018
MessagePosté: Dimanche 02 Décembre 2018 21:22 
Hors ligne
Triposteur habitué
Triposteur habitué

Enregistré le: Samedi 02 Septembre 2017 6:54
Messages: 95
Ma première course longue distance :onfire: , ça vaut un premier CR.
Tout d’abord rv programmé dans la halle Tony garnier à 20H30 mais beaucoup de monde au passage de la sécurité de l’entrée donc retrouvailles devant les grilles ou Alain s’est un peu étalé (cf photo). :mrgreen:
Ensuite en route pour aller récupérer la navette, un peu galère car énormément de monde, les bus nous passaient devant et chargeaient des coureurs mais pas nous.
On a enfin pu monter dans une navette tous ensembles. Nous partîmes sous une météo clémente et arrivâmes sous une légère pluie, les cieux s’étaient synchronisés pour notre départ.
:gniark: Départ donné, c’est parti. Les kilomètres défilent dans les bois et sur le bitume, beaucoup de monde et régulièrement je lance : Hugo ? qui me répond illico Yeah !
Premier ravito où on fait une pose de 28 secondes, on boit rapide un peu d’eau plate. On repart, j’ai chaud ! Hugo me dit 1 km après qu’il y avait de la Saint Yorre au ravito et là une Grosse envie de boire de la Saint Yorre à tel point que je lui dit : « on fait demi tour ? »
Du coup on poursuit notre escapade jusqu’au prochain ravito. Un moment on tourne la tête et on voit une chenille de frontale dans la montagne derrière nous ; MAGNIFIQUE !
Il n’en faut pas beaucoup pour trouver un sens à une telle course de nuit dans la boue et sous la pluie, car ça commence à tomber fort.
Arrivée au 2ème ravito de Soucieu en Jarret, mon objectif : La saint Yorre
Je me jette sur une bouteille, je l’enlève et la descends en 5 /5. On prend notre temps, on mange, on se change et il faut repartir.
Il y a un panneau à la sortie de la salle indiquant « Il vous reste 20 km » et je dit à Hugo « plus que 20 km ou encore 20km ? »
Il me répond « plus que 20 km » le redémarrage fut dur, comme les cuisses, je mets ma capuche et me remets dans ma bulle, que j’avais ouverte la veille de la course, objectif : Aller jusqu’au bout, je me dois de finir avec Hugo et… la bière qui m’attend à l’arrivée. :trinque2:
Les kilomètres défilent de moins en moins vite, le bitume est dur, surtout dans les descentes et puis encore des montées côté Ste Foy et enfin, du haut de la Duchère la vue sur l’arrivée.
La pluie ne s’est toujours pas arrêtée et on déroule jusqu’à la halle Tony Garnier.
OBJECTIF ATTEINT.
Là, Marlène(arrivée depuis un petit 66 minute) et Steph nous attendaient et nous félicitent, ça fait du bien.
On retrouve tout le monde, sauf Nico qu’on n’arrive pas à trouver et qui faisait sa dernière course avec le maillot « Rilliette ». J’ai été ravi de partager ce moment avec toi Nico.
Bravo à Hugo et à toutes les Rilliettes pour cette très jolie course. :12sur10:
Et grand respect à Richelieu et Doud !
Merci à Steph qui était là au départ et à l’arrivée et qui n’a rien loupé du suivi de la course.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: SaintéLyon 2018
MessagePosté: Lundi 03 Décembre 2018 12:05 
Hors ligne
Triposteur professionnel
Triposteur professionnel
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Vendredi 19 Décembre 2008 18:21
Messages: 740
Localisation: X-Rousse For Ever
Je reviens sur cette SaintéLyon 2018, laquelle restera pour moi un moment clef de ma vie sportive.

Après 2017 où mon résultat n’avais pas été enregistré, j’avais inscrit cette course comme objectif de fin de saison.
En effet la SaintéLyon est une course que j’affectionne Particulièrement. :inlove:

Après l’IM de Vichy fin Août, j’ai axé ma fin de saison sur la course à pieds et la reprise de la natation au club.
Sauf... que j’ai voulu trop en faire... mettre trop de dossards et faire de la quantité plutôt que de la qualité !

J’ai enchaîné marathon d’Amsterdam, marathon du beaujolais et SaintéLyon en 6 semaines :shock:

Mes sensations étaient de moins en moins bonnes, mon cardio montait à des fréquences jamais atteintes... 199 ce samedi alors que j’ai une FC max habituellement de 174 sur marathon et j’ai pris du poids :?

De plus depuis 1 mois, les nuits sont très très compliquées avec notre dernier et la nuit de vendredi à samedi, je n’ai dormis que 3h... otite de la grande :whatthat:

J’ai donc mis des œillères sur la fatigue accumulée et le surentraînement (?) et me suis présenté sur la ligne de départ.

On a fait la route avec Richelieu. Arrivée vers 22h sur place.
On se change, puis direction le départ 30 minutes avant le lâché de fauves...
On se met dans le 1er Sas. Petite pluie fine.

23h30, c’est parti.
Je pars tranquillement en doublant pas mal de monde. J’ai Les jambes un peu lourdes mais me dit que ce doit être le fait d’être resté debout sans quasiment pouvoir bouger dans le sas avant le départ.
Je m’arrete Rapidement pour enlever le k-way car il fait chaud. Malgré cela je transpire encore...
Mais dès la première Cote, j’ai les mollets et les cuisses qui sont toutes dures.
Quelques Km plus loin, je décide de baisser les booster sur les chevilles et ça va mieux. Je retrouve une bonne foulée.

Vers le 10eme KM j,ai le genou gauche qui me gêne. Je rétréci ma foulée... je ne la retrouverai jamais :rockedover:

Richelieu me dépasse avant le 1er ravito vers le 15eme km (?) alors que je marche sur une portion assez plane..

Les Km défilent assez lentement. Au 1er ravito je bouffe je bouffe je bouffe... beaucoup trop ! Pourquoi ? Peut-être par ce que je sais déjà que la nuit va être longue.

Les km défilent de plus en plus lentement, je marche de plus en plus et mon genou me fait de plus en plus mal. La pluie redouble d’intensitee. Ma veste que je pensais imperméable ne l’ai pas. Je suis trempé, je commence à avoir froid. Je suis fatigué, mes yeux ne cessent De se fermer, je titube mais j’avance...

L’idee D’abandonner à Ste Catherine commence à pointer le bout de son nez... mais j’avance...
A 3km du ravito, je reprends des couleurs :blush:
Je me motive et me dit que je peux surpasser cette fatigue pour aller au bout... sauf que...
Le panneau « Arrivée à 49 km » m’a achevé :bomb: :nervous:

Je pèse le pour et le contre de continuer... et Le bilan est sans appel... ABANDON !
Mon premier DNF...

Je rentre dans un bus, j’ai les boules de quitter cette course de la sorte !

Aujourd’hui à froid,Je suis conscient d’avoir pris la meilleure décision qui s’imposait compte tenu de mon état physique.

Je fais le point. je vais prendre le temps de me reconstruire pour que cette désagréable aventure ne se reproduise jamais :!:
I ´ll be back :sly:

Un immense clip de félicitations à Richelieu qui a fait une superbe performance et qui bat son record avec 9 km de plus sur cette édition 2018.

Bravo également à toutes les autres Rillettes sur les autres formats.

_________________
2018: IM VICHY


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: SaintéLyon 2018
MessagePosté: Mardi 04 Décembre 2018 10:14 
Hors ligne
Triposteur confirmé
Triposteur confirmé
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Jeudi 04 Mai 2017 20:30
Messages: 167
C'est vrai que c'est pas bien reluisant !
Seulement 32 bornes de nuit sous la pluie et puis ça devait pas glisser du tout. :wink:

Moi j'te dis bravo, tu te s'rais enteté, tu serais ptet blessé :bigups:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: SaintéLyon 2018
MessagePosté: Mardi 04 Décembre 2018 21:31 
Aller, c'est parti pour mon compte rendu!

Après avoir fait le 72km de l'année dernière et ses conditions difficiles, je m'étais promis que je me représenterais sur cette épreuve mythique mais bien plus tard. Mon objectif principal de cette année était d'être finisher sur le Grand Raid des Cathares, un ultra de 160km et 10000D+, qui se déroulait fin octobre, une période qui me paraissait optimale pour la météo qui pouvait être agréable.
Malheureusement la course a été annulée à 3 jours du départ suite aux inondations qui ont eu lieu la semaine d'avant.
Après avoir fait un rapide tour des ultras disponibles rapidement pour un portefeuille assez réduit, je me rends à l'évidence et décide de reprendre le départ de la SainteLyon qui se déroulera 1 mois plus tard.

Je partis donc pour une distance de 81km avec 2100D+, j’étais prêt physiquement, mais la Doyenne est rude surtout pour le mental.
Une course en fin d'année de nuit avec des conditions extrêmes il ne faut pas la prendre à la légère.

Je décide de poursuivre mes entrainements afin de conserver ma forme tout en évitant de trop m'épuiser pour arriver le plus frais possible.

Une reconnaissance avec mon acolyte Atrien m'a permis de me faire un aperçu de la partie que je craignais le plus, le passage de Sainte Catherine à Soucieux en Jarret. J'ai pu repérer les pièges à éviter et surtout à ne pas m'emballer en me disant qu'une fois le signal passé Soucieux était proche.

Le vendredi, je suis allé récupérer mon dossard et mon cadeau d'inscription, un superbe bonnet Odlo qui comme l'a dit mon ami du Jura qui venu faire la SaintéSprint : "Eh ben! On a de belles têtes de gland avec son réservoir!".
Je n'ai pu que approuver...
A la Halle je croise Adrien et Jean Luc à qui, direct, je propose une bière afin de discuter des stratégies à avoir sur la course et des pièges à éviter. On a également croisé Nico qui a fait un passage éclair et Hugo avec qui on a failli dévaliser le stand Raidlight :mdr: .

Le samedi je retrouve Doud chez lui pour rejoindre le départ à Saint Étienne (encore merci pour le covoit :-) ).
Arrivé là-bas je me rends compte que la température est très agréable et décide donc de partir en short afin d'être plus à l'aise !
Après s'être changé et avoir vérifié une dernière fois notre matériel on se rend au départ ou je me rend compte qu'il y a déjà une foule immense, heureusement Doud m’emmène sur le côté où on remonte toute la file pour rejoindre la première vague en escaladant les barrières pour se mettre avec les autres concurrents.
En attendant on exécute la dance des sardines, clapping et la minute d’applaudissement en hommage à Alain SOUZY qui a tracé ce magnifique parcours.

KM0: Le départ est lancé et les premiers partent très fort je vois Doud filer et le laisse partir en maintenant sur mon option de partir doucement afin d'envoyer plus sur les chemins et d'être frais pour la deuxième moitié du parcours.

Km10: On commence à rejoindre les sentiers et là quand je me retourne je retrouve le défilé de frontales qui me suit, magnifique!

Km15: Je rattrape Doud qui marche, je m’arrête pour prendre des nouvelles, il me dit qu'une douleur au genou l’empêche de courir, je lui souhaite bon courage et repars sur ma lancée.
2 bornes plus tard j'arrive au premier ravitaillement ou je me ravitaille en expresse et je reparts.
Pour l'instant tout va bien une petite pluie qui tombe depuis St Etienne commence à être un eu plus dense mais je n'ai pas froid et je continue en short avec le k-way grand ouvert pour éviter d'avoir trop chaud.

KM30: J'arrive à Sainte Catherine encore bien frais et j'arrive à me faire plaisir dans les descentes en rattrapant beaucoup de monde (entre Saint Christo et Sainte Catherine je passe de la 588eme place à la 384eme), d'ailleurs le speaker indique à chaque participant ou il est au niveau du classement et quand j'apprends que je suis le 312eme pour le moment je me sens au anges!
Je me ravitaille un peu plus solidement et décide d'enfiler mon pantalon k-way car la pluie devient bien plus forte.

Km37: La voici la terrible côte qui m'avait effrayé lors de la reco avec Adrien, cette fois je la regarde droit dans les yeux et lui dis "Non, tu ne me fais pas peur!". Et j'attaque direct son ascension bien penché en avant les mains sur les genoux et en calant bien ma respiration, je double du monde et j'arrive en haut assez rapidement et assez content de moi.

Les Km qui suivirent furent les plus difficiles, la tempêtes s'était intensifiée, et le vent et le brouillard sont venus mettre leur grain de sel... Les gouttes de pluies faisaient l'effet de billes qui me cognaient le visage, le brouillard à des endroits était si épais que je voyais à peine à 1m devant moi. Sur cette partie je me suis retrouvé longtemps seul avec personne ni devant, ni derrière. Cela donnait à la course une étrange atmosphère et cela me conforta dans mon idée que j'étais dans le groupe de tête!
Le mental joue énormément quand même avec cette tempête, mais jamais je céderai :onfire: :onfire: :onfire: !!!!

km46: Arrivée au ravitaillement Le camp à Saint Genou, je remplis mes flasques et en profite pour demander l'aide d'un bénévole pour changer les piles de ma frontale, j'ai du mal à plier mes doigts et je me dis qu'il va falloir que je me change pour pouvoir tenir jusqu'à Lyon.
Mes jambes commencent à être légèrement dures mais tout va bien.

Le passage entre Saint Genou et Soucieux est long et très dur moralement, 2km après avoir quitté le ravitaillement je commence à avoir trop froid et fixe l'objectif d'arriver à Soucieux pour me changer et chaud dans le gymnase. Mais les bosses passent de moins en moins facilement et je décide de me retrancher dans mon esprit jusqu'à Soucieux!

Km61: Arrivé à Soucieux, direct, je me mets sur un banc, retire mon k-way trempé et le juste au corps qui me refroidissent, je sors de mon sac des affaires de rechange qui me réchaufferont instantanément et qui me permettront de retrouver toute ma force pur finir.
Un bon ravitaillement et je repars en m'appliquant sur ma foulée.

Les derniers km sont durs mais quand je regarde ma montre je m’aperçois que je suis dans les temps que j'avais prévus.
J'en garde un peu sous les chaussures car je garde en mémoire la côte de Beaunant, un très mauvais souvenir et j'ai bien raison, j’entends râler autour de moi, je vois des mecs me doubler avec de belles foulées mais leurs dossard m'indiquent qu'ils font le relais et ça me rassure :mdr: ! Certains prennent le temps de s'excuser pour leurs affronts et je leurs répond "J’espère que vous avez honte quand même! Doubler de pauvres types dans un tel état de fatigue!", ça donne le sourire à mes voisins.

Km 79: Je vois la halle Tony Garnier, enfin j'ai eu l'impression...

Km79.5: Panneau indiquant plus que 2km, "Ah les enfoirés ils vont pas nous rajouter 1km quand même!!! :evil:" (nouvel éclat de rire de mes voisins)

Km 80: Je suis sur le pont je donne tout ce que j'ai pour finir au mieux un autre s'accroche avec moi on passe le km en 4'30, pas mal avec 80km dans les pattes! :mdr:

Km81: ligne d'arrivé franchie, le speaker me fait la bise, j'en réclame une seconde car l'année dernière je l'ai pas eue! Il rigole et m'en fait une seconde! Je récupère la médaille, mon teeshirt et là toutes les douleurs viennent...
Mais putain qu'est-ce que c'était bien!

Bravo à tous les autres finishers qui étaient sur la SaintExpress, la SainteSprint et la Saintétic!
Bravo à toi Doud d'avoir pris le départ et d'avoir su dire stop, des SaintéLyon il y en aura d'autres!

Le soir j'ai eu mon père au téléphone qui ma félicité pour ma course, il a suivi une partis de la nuit, on s'était parlé le samedi et il avait refusé de me dire que mon chien allait partir lundi à cause d'un cancer généralisé et de nombreuses tumeurs. Il ne voulait pas que j'ai de mauvaises pensés.
Si j'en parle c'est parce que sans lui je ne courerais sûrement pas, c'est avec lui que j'ai commencé à courir vraiment à faire mes premiers fractionnés parce qu'il courrait après les chevreuils.
C'était Epi mon meilleur pote, cette course est pour lui et depuis hier soir il gambade dans de vastes prairies après les chevreuils et les lapins qu'il adorait courser.
Je penserai toujours à lui quand je mettrai mes baskets et si je cours maintenant c'est un peu beaucoup grâce à lui!


Haut
  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: SaintéLyon 2018
MessagePosté: Mardi 04 Décembre 2018 21:32 
Hors ligne
Triposteur confirmé
Triposteur confirmé
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 09 Octobre 2017 13:41
Messages: 110
Aller, c'est parti pour mon compte rendu!

Après avoir fait le 72km de l'année dernière et ses conditions difficiles, je m'étais promis que je me représenterais sur cette épreuve mythique mais bien plus tard. Mon objectif principal de cette année était d'être finisher sur le Grand Raid des Cathares, un ultra de 160km et 10000D+, qui se déroulait fin octobre, une période qui me paraissait optimale pour la météo qui pouvait être agréable.
Malheureusement la course a été annulée à 3 jours du départ suite aux inondations qui ont eu lieu la semaine d'avant.
Après avoir fait un rapide tour des ultras disponibles rapidement pour un portefeuille assez réduit, je me rends à l'évidence et décide de reprendre le départ de la SainteLyon qui se déroulera 1 mois plus tard.

Je partis donc pour une distance de 81km avec 2100D+, j’étais prêt physiquement, mais la Doyenne est rude surtout pour le mental.
Une course en fin d'année de nuit avec des conditions extrêmes il ne faut pas la prendre à la légère.

Je décide de poursuivre mes entrainements afin de conserver ma forme tout en évitant de trop m'épuiser pour arriver le plus frais possible.

Une reconnaissance avec mon acolyte Atrien m'a permis de me faire un aperçu de la partie que je craignais le plus, le passage de Sainte Catherine à Soucieux en Jarret. J'ai pu repérer les pièges à éviter et surtout à ne pas m'emballer en me disant qu'une fois le signal passé Soucieux était proche.

Le vendredi, je suis allé récupérer mon dossard et mon cadeau d'inscription, un superbe bonnet Odlo qui comme l'a dit mon ami du Jura qui venu faire la SaintéSprint : "Eh ben! On a de belles têtes de gland avec son réservoir!".
Je n'ai pu que approuver...
A la Halle je croise Adrien et Jean Luc à qui, direct, je propose une bière afin de discuter des stratégies à avoir sur la course et des pièges à éviter. On a également croisé Nico qui a fait un passage éclair et Hugo avec qui on a failli dévaliser le stand Raidlight :mdr: .

Le samedi je retrouve Doud chez lui pour rejoindre le départ à Saint Étienne (encore merci pour le covoit :-) ).
Arrivé là-bas je me rends compte que la température est très agréable et décide donc de partir en short afin d'être plus à l'aise !
Après s'être changé et avoir vérifié une dernière fois notre matériel on se rend au départ ou je me rend compte qu'il y a déjà une foule immense, heureusement Doud m’emmène sur le côté où on remonte toute la file pour rejoindre la première vague en escaladant les barrières pour se mettre avec les autres concurrents.
En attendant on exécute la dance des sardines, clapping et la minute d’applaudissement en hommage à Alain SOUZY qui a tracé ce magnifique parcours.

KM0: Le départ est lancé et les premiers partent très fort je vois Doud filer et le laisse partir en maintenant sur mon option de partir doucement afin d'envoyer plus sur les chemins et d'être frais pour la deuxième moitié du parcours.

Km10: On commence à rejoindre les sentiers et là quand je me retourne je retrouve le défilé de frontales qui me suit, magnifique!

Km15: Je rattrape Doud qui marche, je m’arrête pour prendre des nouvelles, il me dit qu'une douleur au genou l’empêche de courir, je lui souhaite bon courage et repars sur ma lancée.
2 bornes plus tard j'arrive au premier ravitaillement ou je me ravitaille en expresse et je reparts.
Pour l'instant tout va bien une petite pluie qui tombe depuis St Etienne commence à être un eu plus dense mais je n'ai pas froid et je continue en short avec le k-way grand ouvert pour éviter d'avoir trop chaud.

KM30: J'arrive à Sainte Catherine encore bien frais et j'arrive à me faire plaisir dans les descentes en rattrapant beaucoup de monde (entre Saint Christo et Sainte Catherine je passe de la 588eme place à la 384eme), d'ailleurs le speaker indique à chaque participant ou il est au niveau du classement et quand j'apprends que je suis le 312eme pour le moment je me sens au anges!
Je me ravitaille un peu plus solidement et décide d'enfiler mon pantalon k-way car la pluie devient bien plus forte.

Km37: La voici la terrible côte qui m'avait effrayé lors de la reco avec Adrien, cette fois je la regarde droit dans les yeux et lui dis "Non, tu ne me fais pas peur!". Et j'attaque direct son ascension bien penché en avant les mains sur les genoux et en calant bien ma respiration, je double du monde et j'arrive en haut assez rapidement et assez content de moi.

Les Km qui suivirent furent les plus difficiles, la tempêtes s'était intensifiée, et le vent et le brouillard sont venus mettre leur grain de sel... Les gouttes de pluies faisaient l'effet de billes qui me cognaient le visage, le brouillard à des endroits était si épais que je voyais à peine à 1m devant moi. Sur cette partie je me suis retrouvé longtemps seul avec personne ni devant, ni derrière. Cela donnait à la course une étrange atmosphère et cela me conforta dans mon idée que j'étais dans le groupe de tête!
Le mental joue énormément quand même avec cette tempête, mais jamais je céderai :onfire: :onfire: :onfire: !!!!

km46: Arrivée au ravitaillement Le camp à Saint Genou, je remplis mes flasques et en profite pour demander l'aide d'un bénévole pour changer les piles de ma frontale, j'ai du mal à plier mes doigts et je me dis qu'il va falloir que je me change pour pouvoir tenir jusqu'à Lyon.
Mes jambes commencent à être légèrement dures mais tout va bien.

Le passage entre Saint Genou et Soucieux est long et très dur moralement, 2km après avoir quitté le ravitaillement je commence à avoir trop froid et fixe l'objectif d'arriver à Soucieux pour me changer et chaud dans le gymnase. Mais les bosses passent de moins en moins facilement et je décide de me retrancher dans mon esprit jusqu'à Soucieux!

Km61: Arrivé à Soucieux, direct, je me mets sur un banc, retire mon k-way trempé et le juste au corps qui me refroidissent, je sors de mon sac des affaires de rechange qui me réchaufferont instantanément et qui me permettront de retrouver toute ma force pur finir.
Un bon ravitaillement et je repars en m'appliquant sur ma foulée.

Les derniers km sont durs mais quand je regarde ma montre je m’aperçois que je suis dans les temps que j'avais prévus.
J'en garde un peu sous les chaussures car je garde en mémoire la côte de Beaunant, un très mauvais souvenir et j'ai bien raison, j’entends râler autour de moi, je vois des mecs me doubler avec de belles foulées mais leurs dossard m'indiquent qu'ils font le relais et ça me rassure :mdr: ! Certains prennent le temps de s'excuser pour leurs affronts et je leurs répond "J’espère que vous avez honte quand même! Doubler de pauvres types dans un tel état de fatigue!", ça donne le sourire à mes voisins.

Km 79: Je vois la halle Tony Garnier, enfin j'ai eu l'impression...

Km79.5: Panneau indiquant plus que 2km, "Ah les enfoirés ils vont pas nous rajouter 1km quand même!!! :evil:" (nouvel éclat de rire de mes voisins)

Km 80: Je suis sur le pont je donne tout ce que j'ai pour finir au mieux un autre s'accroche avec moi on passe le km en 4'30, pas mal avec 80km dans les pattes! :mdr:

Km81: ligne d'arrivé franchie, le speaker me fait la bise, j'en réclame une seconde car l'année dernière je l'ai pas eue! Il rigole et m'en fait une seconde! Je récupère la médaille, mon teeshirt et là toutes les douleurs viennent...
Mais putain qu'est-ce que c'était bien!

Bravo à tous les autres finishers qui étaient sur la SaintExpress, la SainteSprint et la Saintétic!
Bravo à toi Doud d'avoir pris le départ et d'avoir su dire stop, des SaintéLyon il y en aura d'autres!

Le soir j'ai eu mon père au téléphone qui ma félicité pour ma course, il a suivi une partis de la nuit, on s'était parlé le samedi et il avait refusé de me dire que mon chien allait partir lundi à cause d'un cancer généralisé et de nombreuses tumeurs. Il ne voulait pas que j'ai de mauvaises pensés.
Si j'en parle c'est parce que sans lui je ne courerais sûrement pas, c'est avec lui que j'ai commencé à courir vraiment à faire mes premiers fractionnés parce qu'il courrait après les chevreuils.
C'était Epi mon meilleur pote, cette course est pour lui et depuis hier soir il gambade dans de vastes prairies après les chevreuils et les lapins qu'il adorait courser.
Je penserai toujours à lui quand je mettrai mes baskets et si je cours maintenant c'est un peu beaucoup grâce à lui!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: SaintéLyon 2018
MessagePosté: Mardi 04 Décembre 2018 22:32 
Hors ligne
Triposteur Km 1
Triposteur Km 1
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 18 Mai 2010 18:05
Messages: 1175
Localisation: Croix Rousse à la montagne
Merci pour vos CR les gars! C’est beau et touchant....
bravo !!!!!
Une course c’est pas juste de la course à pieds! C’est aussi beaucoup d’investissement, un entraînement, un départ, puis c’est l’insertitude???? Mais c’est toujours une vrai histoire et vous l’expliquer très bien dans vos CR!

Je suis réellement ému Richelieu..... on s’attache Beaucoup aux animaux!!!! Eux au moins ils sont fidèle....

Je suis sur qu’il a eu une belle vie.....

_________________
Ce n est plus « l hypo « mon animal préféré, place à l horloger! Remettre les pendules à l heure.... :inlove:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: SaintéLyon 2018
MessagePosté: Mercredi 05 Décembre 2018 17:52 
Hors ligne
Triposteur professionnel
Triposteur professionnel
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Dimanche 22 Septembre 2013 21:21
Messages: 587
Très beaux CR's les mecs... ca donne presque envie de la refaire...!
RIP Epi :cry: :cry: :cry:
Bonne récup et encore bravo !


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: SaintéLyon 2018
MessagePosté: Jeudi 06 Décembre 2018 16:02 
Hors ligne
Triposteur confirmé
Triposteur confirmé
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 28 Janvier 2014 16:45
Messages: 321
Bravo les Warriors . Vos CR reflètent bien l'ambiance mythique de cette course...
Pensées pour Epi :cry:

_________________
Embrun 1997: on s'était dit RDV dans 20 ans...


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: SaintéLyon 2018
MessagePosté: Jeudi 06 Décembre 2018 17:02 
Hors ligne
Triposteur Km 1
Triposteur Km 1
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Jeudi 01 Octobre 2009 11:19
Messages: 1679
Localisation: LYON 7
Bravo les Rilliettes

Vraiment pour cette Saintélyon il fallait être fort physiquement (comme toujours) mais là il fallait être sacrément costaud dans la tête vu les conditions. Chapeau bas

Bel hommage que tu as rendu à Epi Richelieu

_________________
2012 : LD Du Lac des Sapins (Echauffement réussi)
Embrunman (Mon cadeau pour mes 35 ans => FINISHER en 13H14, je me suis offert le gros lot)
Half par équipe de Paladru (Ca va envoyer du gros les Tabass Deluxe)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: SaintéLyon 2018
MessagePosté: Jeudi 06 Décembre 2018 17:54 
Félicitations à tous pour votre course
C’est vrai que rares sont les années clémentes en terme de météo mais là vous avez été gâtés

Désolée pour toi Richelieu pour la perte de Epi. Ayant moi même l’habitude d’aller courir avec mon sparring partner a 4 pattes j’imagine que l’épreuve est difficile... bon courage à toi


Haut
  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: SaintéLyon 2018
MessagePosté: Vendredi 07 Décembre 2018 9:18 
Hors ligne
Triposteur Km 2
Triposteur Km 2
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 02 Octobre 2007 19:52
Messages: 2986
Bravo à tous pour vos courses et vos CR, c'était une sacrée édition !!!
Récupérez bien.
Pensée pour ton compagnon à quatre pattes Richelieux, les animaux partagent nos vies et nos souvenirs, c'est toujours très dur quand ils nous quittent :huh:


Cricri


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: SaintéLyon 2018
MessagePosté: Dimanche 09 Décembre 2018 23:04 
CR un peu à la bourre ...

Une Saité Express, bien humide mais sympa.
Tout d'abord très agréable de s'aligner sur une épreuve où l'on sait que l'on va en baver avec d'autres Rillettes. Aussi Merci à Marlène; Sabrina, Adrien, Nico, Jean-luc et Hugo.

Départ un peu compliqué, il faut dire qu'il y a maintenant des milliers de participants, difficile de se faufiler dans un bus en groupe. On sera dans les derniers à quitter Lyon. Sujet de conversation la pluie à venir ou pas... et comment s'habiller.
J'avoue ne pas être serein avant l'épreuve, le challenge trail de ma boîte couru quinze jours avant m'avait laissé des traces. Je me méfie des crampes dans les descentes.

Arrivée à Sainte Catherine on se place en groupe comme on peut dans le milieu de la 2eme vague.
Départ rapide avec Marlène pour se placer avant les premières montées, adrien est déjà loin devant.
La progression se passe plutôt bien, jusqu'à se que l'on rejoigne la vague précédente.
On chemine dans les chemins et single, ce qui laisse le temps de s’imprégner de l'ambiance du début ou tout le monde est content d'être là.
En définitive j'ai chaud, je retire le Kway léger que j'avais enfilé dans la grande montée.
Avant le premier ravito la pluie s'intensifie. Aussi, je m'arrête pour ranger mon sweet de course et remettre le Kway directement sur le Tshirt.
La portion entre St Genoux et Soucieux est agréable, sauvage, les espaces se libèrent entre les concurrents. Elle laisse le loisir de voir la procession des frontales.
Dans la grande descente de soucieux, je ne m'emballe pas pour économiser les jambes pas assez habituées à descendre. Au ravito je fait une bonne pause, j'ai faim! Je m'assouplis et me réchauffe.

Dès la sortie du ravito, je reprends mon rythme. Autour de moi les concurrents commencent à accuser le coup, la pluie s'intensifie. Le parcours a bien changé jusqu'à chaponau. Entre la pluie, la buée, j'avoue ne pas profiter.
Dernier ravito, je suis trempé, je prend un thé chaud, du salé et change de KWay. Je sort la bonne veste de pluie de vélo.

Reparti pour le dernier tronçon sous la pluie battante, le rythme baisse, les jambes sont dures. Fatigue, froid, il n'y a pas à dire çà entame. Petite alerte à la crampe à la fin d'une descente, mais çà passe vite.

Arrivée à la Hale, plutôt content 5h08 de course, je tablais pour un 5h15 / 5h30. Dès la ligne franchi je retrouve Steph qui a mon sac de change. Quel plaisir d'enfiler des vêtements secs. Je retrouve Marlène et Adrien puis les Rillettes arrivent. On refait la course, on passe aux soins, on boit qques bières.

C'est tout de même bien le sport quand il se partage avec qques frapadingues.

Allez net step Half d'Aix en Provence avec les Rillettes


Haut
  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 38 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 7 invités


Vous pouvez poster de nouveaux sujets
Vous pouvez répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous pouvez joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com