Nous sommes le Lundi 20 Mai 2019 15:47

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ] 
Auteur Message
MessagePosté: Mardi 14 Mai 2019 13:47 
Hors ligne
Triposteur confirmé
Triposteur confirmé
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Jeudi 04 Mai 2017 20:30
Messages: 239
On a froid ! Dans le bus de 5h30 pourtant on avait bien rigolé. Marie et sa cagoule néoprène, Planplan et ses 4 sandwiches qui jamais ne tiendront sur le vélo, Jean-Luc qui s’est dessiné une moustache, l’ambiance est là ! Mais le vent aussi. Il nous saisit dès le parc à vélo, tout juste modéré par un soleil naissant. Castor propose sa pompe pour 10 euros le bar et fait recette. Moustavache cuve son Get27 mais même en pull-pantalon, ça pince. Et dire qu’il va falloir sauter dans l’eau.

Le récit de 2018 aka l’enfer du sud nous avait rendus prévoyants et les sacs de transitions sont chargés de manchettes, de vestes etc. Mais même si l’eau a une belle couleur bleue ça pince. Après mille protocoles, les nageurs se serrent dans les sas, tels des pingouins abrités du vent par leur masse ; offrant le noir de leur pelage aux timides rayons, ils grelottent. Tu ne discutes pas trop car la sono est assourdissante. Rolling Start: on part côte à côte avec Romain. Sas 33’. L’excitation est telle que les 100 premiers mètres à bloc, le froid ne se ressent même pas. Puis vient l’installation dans une nage posée, économique, après 1 000 m je retombe sur Romain : exactement le même temps au kilomètre! Je lui mets la main sur l’épaule, il me prend pour un fou. Le retour se fait face au vent et comme la plupart des nageurs je suis déporté et dois remonter le clapot pour retrouver le voisinage des bouées. Ça souffle tellement que si tu respires à droite, tu bois les éclaboussures des nageurs qui sont 10 mètres devant toi. Alors on respire à gauche et on remonte patiemment. La sortie de l’eau approche, il est temps pour la petite tentative de pipi en nageant (j’y arrive toujours pas) 400 m, 200, 50, 10m… contact ! La foule des encouragements vaporise la fatigue mais de toute façon, nous les rilliettes, on est pas fatigués en sortant de l’eau. Guillerets, on gambade jusqu’à la T1, par un tel vent, lorsqu’on saute sur le vélo, on est déjà secs. Je reviens sur le rolling start : ça devrait être obligatoire : 2400 guignols au départ et la moitié d’un contact sur 1 900m : Ça c’est de la nat !

Du calme ! Il faut maintenant aligner les chiffres du compteur avec le plan de bataille élaboré les semaines précédentes. Oh joie ! Le Mistral nous pousse. Sans effort, ça cruise à 30+ dans les faux-plats. Grisant mais bon, un pseudo cycliste comme moi (je suis quand même arrivé avant dernier de la Bisou) revient à la réalité en voyant des escadrilles de vélos de chrono et de roues lenticulaires le dépasser en vrombissant sans aucun effort apparent. Eux c’est à 40+ qu’ils cruisent. D’ailleurs j’ai à peine le temps de me croire bon qu’au 12ème km, Marie me passe. Une dernière tentative (infructueuse) pour la suivre jusqu’au pied de la première cote à 17km. Elle disparaît avec sa suite de vélos aéro. Castor avait raison, il n’y a presque que des petites bosses sur ce parcours. Ça va chiffrer. Le tarmac est super bon. Le parcours est intelligent : c’est toujours OU vent dans le dos OU abrité OU en bonne descente. Si avec ça on pète pas les chronos ! Le parcours est super beau, les descentes bien moquettées. Du bonheur. J’observe les gens, tu peux lire leur âge sur leur dossard mais heureusement car untel qui te passe avec une allure de jeune homme, le style en plus, n’est trahi que par sa catégorie : 55-59. Encore 5 mètres et il parait 35 ans de moins. Ne parlons pas des femmes qui expédient les côtes tout aussi vite, allez hop une trentième mamie vient de me coller encore 50 Watts dans la tronche. Finalement, j’ai quand même réussi à en caser deux des sandwiches, Miam dans le vent. Il y a bien le col du Cengle qui donne vaguement l’impression que ça monte mais comme tu partages ton effort, miracle mathématique, il est plus léger. Encore une ou deux bosses et on range le biclou pour entamer le dessert : le semi en ville.

Justement, à ce moment-là, j’étais semi-motivé pour ce semi ! Et de courir dans ces belles rues mi ombre mi soleil, désertées par les voitures, tempérées par une bonne brise, je me suis dit que ce serait pas plus mal en marchant (aidé en cela par les efforts du vélo faut bien avouer) Des envies de pèlerinage, de marche sereine, l’esprit comme ouvert par les pérégrinations précédentes. Alors je teste. Mais en fait il est très difficile de marcher sur un Ironman 70.3. Personne ne comprend ! Les autres t’encouragent en te passant, te tapent sur l’épaule « allez vas y », tu peux pas leur dire « ça roule man, je profite de ma balade, j’ai te temps» justement t’as pas le temps de leur dire, ils comprendraient pas. En plus ton prénom est inscrit sur ton dossard et les passants t’interpellent-étonnés par cette brebis égarée dans une foule qui court- « Allez Seb lâche rien t’es presque au bout !! » « Cours doucement !». Les pancartes tendues par les enfants : « Bientôt tu seras un Iron Man »en huit couleurs dessinées au feutre (faut au moins deux heures pour faire une belle pancarte comme ça). Et ça empire ! Tu re-cours un peu pour faire genre mais la moindre montée te sert de prétexte. Ça fait maintenant une heure que t’es même pas essoufflé et les gens croient que tu frises l’apoplexie mais toi tu t’en veux de réfléchir à déclarer « ta gueule » comme prénom la prochaine fois pour ton dossard. Mais faut pas penser comme ça, c’est con ! Enfin ce serait con et par une si belle journée, il faut partager, se comprendre et se dispenser d’être trop con. D’ailleurs le coup de grâce arrive... Dans une montée (donc je marche) un homme claudique avec deux béquilles parmi les passants, il m’a vu ! Les béquilles s’agitent, « Seb, moi j’en rêve de courir ! A ce virage : tu repars ! » Là y a rien à faire. Il faut courir ! et cahin caha, les trois tours quand même un peu douloureux se font, le sésame, le troisième bracelet, le rouge, la porte du repos, le Graal du half est à portée de la main et l’arrivée assourdissante, les rilliettes, les sourires, claque dans la main, clap de fin. C’était bien !


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mardi 14 Mai 2019 14:26 
Hors ligne
Triposteur habitué
Triposteur habitué

Enregistré le: Vendredi 24 Novembre 2017 8:49
Messages: 94
Ça donne bien envie dis donc!!!!
Bravo en tout cas:-))...et joli placement du mot "biclou" que je n'avais plus entendu depuis 1992 mdrrr


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mardi 14 Mai 2019 15:48 
Hors ligne
Triposteur confirmé
Triposteur confirmé
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Jeudi 04 Mai 2017 20:30
Messages: 239
Manuee a écrit:
Ça donne bien envie dis donc!!!!
Bravo en tout cas:-))...et joli placement du mot "biclou" que je n'avais plus entendu depuis 1992 mdrrr

t'as largement le niveau :bigups:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mardi 14 Mai 2019 16:06 
Hors ligne
Triposteur Km 3
Triposteur Km 3
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mercredi 07 Octobre 2009 20:41
Messages: 3100
Localisation: Miribel
Bravo Plan plan d'avoir ouvert le bal des CR. D'ailleurs je propose une nouvelle règle pour le challenge triclair: pas de CR, pas de points :twisted: Hein Benja !

Bon sinon que rajouter au CR de Seb-PlanPlan... Qu'effectivement l'ambiance était bien sympa entre rilliettes. François 1er alias Dauphin nous avait habilement réservé un bon resto de pasta samedi soir, qu'il faisait beau, qu'Aix-en-Provence est vraiment une ville très sympa et que c'était cool de partager ça avec toutes ces rilliettes de bonne humeur ! et que comme d'habitude les supporters ont été au top :inlove:

Pour la course, je l'ai vécu un peu moins plan-plan que Plan-Plan:
- Nat: dans le sas 34/35' avec Marie, après une courte trempette. l'eau annoncée a 15,8°C ne me paraît pas si froide. Il faut dire que le vent du nord nous a bien raffraichi depuis notre arrivée au lac de Peyrolles. Top départ c'est vrai que c'est agréable le rolling start ! J'ai l'impression de nager sur un bon rythme, je galère un peu au retour face au vent, mais je sors content de moi. Je dois regarder ma montre à 2 fois quand je vois presque 39' :mdr: #cry. loin des 35' prévues !
Bref j'attrape mon casque et mes manchette et zou, en vélo. on va se rattrapper :onfire:
- Vélo: Sur le premier km, je suis obligé de m'arrêter, de jeter le vélo dans un pré et d'aller chercher ma gourde à pied qui a sauté sur un dos d'âne. Pfff c pas au point ces portes-gourde pour vélo de chrono !
Ensuite effectivement ça va très vite (pas loin de 70km/h :bomb: ) avec le vent dans le dos, les km défilent bien vite malgré les bosses; la fin du parcours est plus... acrobatique avec des rafales de vent de travers ou il faut quand même lâcher le prolongateur de temps en temps. je profite quand même du paysage et de la Sainte-Victoire qui nous indique que l'arrivée n'est plus loin. L'objectif de finir le parcours en moins de 2h35 est atteint sur le fil on verra bien s'il me reste des jambes pour courir...
transition au collège Mignet en plein centre ville dans un tortueux parc à vélo. Ben oui c pas facile de caser 2000 vélo !
- Cap: cool j'ai encore des jambes 8-) . Bon par contre l'estomac c'est pas ça du tout et je dois baisser le rythme dès le 3e km et jusqu'à la fin du premier tour. Finalement ça passe après un petit gel et une gorgée de St Yorre bue à la volé à la Patrick Lange. Et ben ouais, on n'est pas là pour trainer, mais pour tenter le tout pour le tout pour décrocher un slot pour aller à Nice en Septembre aux mondiaux Ironman 70.3. Les supporters me crient que je suis sorti 8e de ma catégorie du parc à vélo, mais je sais que j'ai perdu qq places à la fin du premier tour... Pas grave tant qu'à faire, autant se battre jusqu'au bout et j'arrive à relancer l'allure pour finir en 1h35 ce 20,5 km, mieux que les 1h45 espérées sur un parcours en ville très valloné...
le chrono sur la ligne annonce 4h56 et s'accompagne d'un petit mot sympa du speaker :-)
Bilan après qq minutes: 16e de ma catégorie, il n'y avait que 8 places et une petite dizaine de minutes de trop ! Et ben tant pis j'économise 400 euros pour le slot pour aller à Nice :mdrire:

Désolé Plan-plan pour tes plans-plans pas plans (*), bravo à tous pour votre course et merci aux bénévoles, aux arbitres et aux organisateurs ! On sait ce que tout cela implique :wink:

(*) Plan-plan a passé pas loin de 6 mois à calculer nos temps de passage par discipline...

_________________
Aix-En-Provence - Alpsman - Marrakech


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mardi 14 Mai 2019 23:32 
Hors ligne
Triposteur débutant
Triposteur débutant

Enregistré le: Samedi 09 Mars 2019 9:46
Messages: 16
Le 70.3 du Pays d’aix se fait sur 2 jours, la préparation le samedi et la course le dimanche.
Faut pas oublier de s’organiser et là je me rends compte que j’ai un problème !
Ca fait 3 jours que je mange des pâtes et plus de sucreries, je dois avoir le cerveau engourdit.

J’ai préparé ma course mais pas du tout mon organisation, et moi qui comptait sur Maverick mais je ne le trouve pas tout de suite.
Bon, j’ai croisé une autre Rilliette nommée Stef, qui m’aidera comme elle pourra. :huh:

Le Samedi soir on va manger tous ensemble. Quoi ??? Des pâtes !!
Encore merci Marie et François pour cette initiative de tous se retrouver la veille pour le diner.
Il doit être 22h et on va se coucher, mon sommeil est compliqué à venir.

A 4h30 le réveil sonne, à 5h du mat, j’ai des frissons… Un petit coup de Get et il faut y aller Moustavache !
Tout le monde m’attend à la navette, on monte dans le bus et l’ambiance est vraiment décontractée, Plan plan qui me semblait un peu tendu la veille est en super forme, on rigole, on fait des photos, il y a un air de vacances !

On arrive au lac de Peyrolles on check les vélos et la Natation se fait attendre, le vent est là, heureusement le soleil est sorti et on se refait une photo de groupe sur la plage.
On enfile les combis, Dauphin m’aide à monter ma fermeture éclair et là… elle explose !!
Je me dit « il l’a fait exprès car il a peur de moi en natation », c’est BON ça !!
:lol:
Départ donné, je trouve que ça glisse bien, mais ça déporte bien aussi et je sors de l’eau au bout de 45 minutes, put… faut encore que je travaille cette nat.
Ya plus qu’à faire un bon « Bike » (c’est le terme utilisé sur un Ironman).

Je m’élance, je ne sais pas d’où vient le vent, mais ça avance pas mal. Les 2/3 du parcours, je les fais sur les prolongateurs. Au 58ème je rejoins un Ironmain, décontracté qui fait sa course et qui me dit que Maverick l’a passé il y a approximativement 10 minutes. Ca va être dur d’aller le chercher le bougre, il avance vite !!

Arrive l’entrée d’Aix et la foule de spectateur qui commence à nous encourager, ça donne un regain d’énergie pour se lancer sur la cap. Je m’élance et le public est bien là, les enfants tendent leurs mains pour checker et surtout nos accompagnateurs(trices) qui se sont dispersés sur le parcours m’aide moralement à garder mon rythme. Un GRAND MERCI à vous d’avoir attendu de si longues heures pour nous supporter. :12sur10:
Un dernier tour, je profite encore de cette ambiance et la ligne d'arrivée est là.

Bravo Tricastor pour ta jolie course :10sur10:
Bravo Dauphin
Bravo Maverick
Bravo Marie
Bravo Plan Plan
Bravo Stef
Bravo IronMain

Ca valait le coup, on a tous la médaille !!... et de bons souvenirs !!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mercredi 15 Mai 2019 8:23 
Hors ligne
Triposteur confirmé
Triposteur confirmé

Enregistré le: Lundi 11 Octobre 2010 10:55
Messages: 421
Localisation: Lyon 4
Bon ben je me dépêche alors ! à défaut d’un bon classement sur la course je vais essayer d’en avoir un sur les CR !!
C’était une 1ere pour moi en 10 ans de tri sur une course label IM. C’est vrai que l’organisation est quand même bien rodée. On sent que la recherche du bénéf est bien la mais bon ça reste une belle épreuve de tri.

La pression était montée crescendo ces derniers mois avec des statistiques de + en + pointues de notre ami planplan. J’avais beau lui dire que le tri est une science trop inexacte rien à faire :wink: un sacré temps passé pour lui sur cette partie de la prépa en tout cas c’est certain Chapeau !
on se retrouve la veille au soir pour une rilliette pasta party très sympa (merci François et Marie !)

Que dire de la course ? bon je vais passer très vite sur la partie natation même si j’y ai passé beaucoup de temps le jour j…. je pense que l’eau ne parait pas froide quand on y reste une trentaine de mn mais alors quand on y passe + de 50 mn…… (si si c’est possible pour 1900 m ! :mrgreen: ). de la houle, du vent de face sur les 900 derniers mètres, la tasse, la tasse, la tasse (c’est pas mon truc la respi a gauche….) Bref une belle nat de m…. qui ne m’a pas réconcilié avec la discipline. Je ne pensais pas pouvoir faire pire que d’habitude mais c’est ça la magie du triathlon : tout est possible !!! :lol:

T1 : Trop contente de sortir de l’eau. Transie de froid et même après une bonne petite transition de 10 mn je pars gelée sur le vélo après avoir galéré pour enfiler manchette et coupe vent entre 2 claquements de dents !
Départ sur le vélo un peu fort pour tenter de se réchauffer. Vent dans le dos et ça c’est pas mal ! Bon on se doute bien qu’à un moment on l’aura dans le nez mais pour le moment il faut en profiter.
Je remonte pas mal de concurrents. Dur de rester sur les prolongateurs quand le vent souffle de coté. Quelques bosses mais c’est plutôt roulant malgré les 1200 d+. Aucune rilliette en vue. Avec un tel retard en natation de toute façon je ne suis pas prête d’en voir.
Drôle de bruit sur le vélo. Je commence à pester en me demandant si crevaison ou autre. :evil: C’est juste l’étiquette du vélo qui s’est barrée avec le vent et qui s’est coincée dans la roue arrière… :lol:
Je repars. Reste une 30 aine de km. Vent de face jusqu’au bout. Heureusement que les paysages sont vraiment beaux !

T2 : obligée d’aller voir l’orga pour faire identifier mon vélo si je veux pouvoir le récupérer a la fin. Bénévoles vraiment sympa et réactifs ce qui limitera la casse sur le temps de T2.

Cap : c’est parti pour le 1er tour. Les jambes ne vont pas trop mal comme j’ai essayé de pas tout donner sur le vélo. Je pars sur un bon rythme. Milieu du 1er tour j’aperçois Marie devant. Elle a déjà son 1er chouchou. J’essaie de la motiver pour qu’on fasse un bout ensemble mais elle est un peu dans le dur (forcément elle a des kms en + par rapport à moi). Étant encore un peu fraiche et sachant que je serai dans le même état au 2nd tour je poursuis mon chemin. J’avais cru comprendre qu’il s’agissait d’un parcours plat…. C’est pas l’everest mais bon 280d+ quand même. quelques faux plats usants et des petites bosses dans un parc. Je double Planplan dans le dur milieu du 3eme tour et boucle le semi en 1h53 contente d’en finir !!

Débriefe comme il se doit avec les rilliettes autour d’un buffet ultra garni !

L’objectif 1er de ce tri était de retrouver du plaisir sur la compét. Bon il est partiellement atteint… il faudra en refaire un !
Par contre une super ambiance avec des rilliettes motivées. Un beau WE dans une très belle région.
bravo à tous et bonne récup !

_________________
Stef

2019 : 70.3 aix


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mercredi 15 Mai 2019 13:56 
Allez à mon tour je me lance.
Mon premier CR, l'année dernière je lisais attentivement les CR de certains et je me disais où je suis tombé c'est vraiment des fous.
Ben ca y est c'est fait je fais parti des fous. :biggrin:
Tout à commencé en juin de l'année dernière avec planplan, "et si on le faisait" , et de fil en aiguille on se retrouve une petite équipe de rilliette a s'inscrire. Bon ben maintenant une fois que l'on est inscrit il faut se préparer. Aussi loin de l'échéance je me dit c'est bon j'ai le temps, mais très vite arrive le mois de Janvier et là je commence à me dire dans quoi je me suis embarqué.

Préparation :
Je n'ai pas couru depuis le mois de Juillet à cause d'une aponévrose plantaire (Merci Laeti pour le protocole de reprise) mais bon au bout d'un moment il faut reprendre parce que je n'ai encore jamais couru 21km.
Pour le vélo tout se passe bien jusqu'à 1 mois de l'échéance ou je me fais mal au genoux et doit stopper les sorties vélo pour ne pas me cramer avant le jour J.
Donc au final j'y vais en me disant on verra bien comment ça se passe.

Arrivés en famille le vendredi soir sur AIX, je vais retirer mon dossard et attend l'arrivée de planplan le samedi pour aller poser les différents sacs sur les différents sites. C'est là où je me rends compte que le label Ironman est une vraie machine de guerre, du monde de partout des zones de transitions énormes on pourrai presque s'y perdre.
La pression commence à monter, je me demande si le genoux va tenir sur le vélo et si je vais arriver à surmonter cette épreuve. Planplan me rassure en me redonnant ses stats qu'il avait prévu pour moi et je me dis si seulement. De toute façon maintenant on a plus le choix on verra bien.

Rendez vous 5h20 devant les navettes avec toutes les rilliettes.
Il faut vraiment être Maso, se lever si tôt payer si cher pour aller se faire mal, mais bon la bonne humeur est au rendez vous, l'esprit rilliette est belle et bien là, Moustavache arrive avec sa plus belle moustache, Marie en claquette mais avec une cagoule pour la nat …

Arrivée sur le parc a vélo dernières vérif. et on part près du lac.
On enfile la combi (enfin planplan m'aide) et on attend notre tour car départ en Rolling start (vraiment très agréable).
Je pars dans la même vague que planplan et je me dis super je me cale dans ses jambes et il y a plus qu'a suivre, mais c'était sans compter un 100m de folie dès le départ. Bon ben tant pis je pars sur mon rythme.
L'aller se passe super bien mais alors le retour on se serait cru en pleine mer, première respiration je bois la tasse oulala qu'il va être long.
D'un coup je sens une main qui prend appui sur mon épaule et qui me freine (Ca y est j'ai compris comment planplan allait si vite en nat :mdr: )
Je finis en 38 min et pars pour une T1 interminable.

Bon c'est maintenant que les choses sérieuses commencent, ne force pas trop va à ton rythme pour pas te faire mal aux genoux. Avec le vent dans le dos les kms défilent plutôt vite.
Kms 10, 20, 30, 40, toujours pas de rilliettes qui me doublent (pour être honnête je n'attendais pas Dauphin ni tricastor :D ).
Je commence à me dire soit tu es en forme olympique soit tu n'avances pas un caramel.
Bon la question ne s'éternise pas trop Kms 50 j'entend "Allez Romain accroche", c'était Maverick mais le temps que ça me monte au cerveau il m'avait déjà mis 100m. Laisse tomber reste sur ton rythme de la sortie du dimanche tranquille. Et à ce moment petite pensée à planplan qui va se faire rattraper par un avion de chasse, il est vraiment en forme olympique.
Km 60 c'est au tour de Moustavache qui se met à ma hauteur discute 3min et me dit suis moi, je prends sa roue mais j'ai eu l'impression que pour lui il n'y avait pas de vent. Je fais 500m et lui dit d'y aller car l'arrivée est encore loin et il va me faire exploser.
Km 80 c'est au tour de Steph qui ne me voit pas et que j'aperçois bien trop tard mais qui à l'air d'avoir un bon coup de pédale.
Ca y est partie vélo terminée pas de douleur au genoux, le plus dur est fait.

Pour la transition 2 je prend mon temps mange quelques barres de céréale bois un coup et je m'arrête pour une petite pause pipi. Alors je suis avec la nouvelle trifonction du club avec manche (qui par ailleurs est super). Par contre j'ai les épaules tellement raides que je n'arrive même pas à enlever les manches :cry:
Après quelques minutes je m'en sors et part pour la CAP.
Un monde de fou, des familles rilliettes au top qui t'encouragent ça te donne un boost de malade.
Je passe les 10kms en 1h02 (assez comptant de moi vu l'entrainement) je continue jusqu'au kms 15 et là j'ai mal de partout les pieds les mollets les genoux.
Je croise un autre coureur qui connait le club et on finit la CAP ensemble en alternant marche et course et surtout en parlant du match du soir.
Ca y est je récupère mon élastique rouge qui signifie la fin de la cap, un dernier encouragement de Steph dans les 100 derniers mètres et juste après la ligne d'arrivée je croise Marie, Dauphin et Tricastor qui sont déjà prêt à partir. Je rejoins planplan et maverick pour faire un petit debrief et récupérer nos différentes affaires.

Ca aura été un super Week end et une super course, que de beaux souvenirs


Haut
  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Mercredi 15 Mai 2019 14:01 
Hors ligne
Triposteur habitué
Triposteur habitué

Enregistré le: Vendredi 13 Octobre 2017 14:43
Messages: 77
Allez à mon tour je me lance.
Mon premier CR, l'année dernière je lisais attentivement les CR de certains et je me disais où je suis tombé c'est vraiment des fous.
Ben ca y est c'est fait je fais parti des fous. :biggrin:
Tout à commencé en juin de l'année dernière avec planplan, "et si on le faisait" , et de fil en aiguille on se retrouve une petite équipe de rilliette a s'inscrire. Bon ben maintenant une fois que l'on est inscrit il faut se préparer. Aussi loin de l'échéance je me dit c'est bon j'ai le temps, mais très vite arrive le mois de Janvier et là je commence à me dire dans quoi je me suis embarqué.

Préparation :
Je n'ai pas couru depuis le mois de Juillet à cause d'une aponévrose plantaire (Merci Laeti pour le protocole de reprise) mais bon au bout d'un moment il faut reprendre parce que je n'ai encore jamais couru 21km.
Pour le vélo tout se passe bien jusqu'à 1 mois de l'échéance ou je me fais mal au genoux et doit stopper les sorties vélo pour ne pas me cramer avant le jour J.
Donc au final j'y vais en me disant on verra bien comment ça se passe.

Arrivés en famille le vendredi soir sur AIX, je vais retirer mon dossard et attend l'arrivée de planplan le samedi pour aller poser les différents sacs sur les différents sites. C'est là où je me rends compte que le label Ironman est une vraie machine de guerre, du monde de partout des zones de transitions énormes on pourrai presque s'y perdre.
La pression commence à monter, je me demande si le genoux va tenir sur le vélo et si je vais arriver à surmonter cette épreuve. Planplan me rassure en me redonnant ses stats qu'il avait prévu pour moi et je me dis si seulement. De toute façon maintenant on a plus le choix on verra bien.

Rendez vous 5h20 devant les navettes avec toutes les rilliettes.
Il faut vraiment être Maso, se lever si tôt payer si cher pour aller se faire mal, mais bon la bonne humeur est au rendez vous, l'esprit rilliette est belle et bien là, Moustavache arrive avec sa plus belle moustache, Marie en claquette mais avec une cagoule pour la nat …

Arrivée sur le parc a vélo dernières vérif. et on part près du lac.
On enfile la combi (enfin planplan m'aide) et on attend notre tour car départ en Rolling start (vraiment très agréable).
Je pars dans la même vague que planplan et je me dis super je me cale dans ses jambes et il y a plus qu'a suivre, mais c'était sans compter un 100m de folie dès le départ. Bon ben tant pis je pars sur mon rythme.
L'aller se passe super bien mais alors le retour on se serait cru en pleine mer, première respiration je bois la tasse oulala qu'il va être long.
D'un coup je sens une main qui prend appui sur mon épaule et qui me freine (Ca y est j'ai compris comment planplan allait si vite en nat :mdr: )
Je finis en 38 min et pars pour une T1 interminable.

Bon c'est maintenant que les choses sérieuses commencent, ne force pas trop va à ton rythme pour pas te faire mal aux genoux. Avec le vent dans le dos les kms défilent plutôt vite.
Kms 10, 20, 30, 40, toujours pas de rilliettes qui me doublent (pour être honnête je n'attendais pas Dauphin ni tricastor :D ).
Je commence à me dire soit tu es en forme olympique soit tu n'avances pas un caramel.
Bon la question ne s'éternise pas trop Kms 50 j'entend "Allez Romain accroche", c'était Maverick mais le temps que ça me monte au cerveau il m'avait déjà mis 100m. Laisse tomber reste sur ton rythme de la sortie du dimanche tranquille. Et à ce moment petite pensée à planplan qui va se faire rattraper par un avion de chasse, il est vraiment en forme olympique.
Km 60 c'est au tour de Moustavache qui se met à ma hauteur discute 3min et me dit suis moi, je prends sa roue mais j'ai eu l'impression que pour lui il n'y avait pas de vent. Je fais 500m et lui dit d'y aller car l'arrivée est encore loin et il va me faire exploser.
Km 80 c'est au tour de Steph qui ne me voit pas et que j'aperçois bien trop tard mais qui à l'air d'avoir un bon coup de pédale.
Ca y est partie vélo terminée pas de douleur au genoux, le plus dur est fait.

Pour la transition 2 je prend mon temps mange quelques barres de céréale bois un coup et je m'arrête pour une petite pause pipi. Alors je suis avec la nouvelle trifonction du club avec manche (qui par ailleurs est super). Par contre j'ai les épaules tellement raides que je n'arrive même pas à enlever les manches :cry:
Après quelques minutes je m'en sors et part pour la CAP.
Un monde de fou, des familles rilliettes au top qui t'encouragent ça te donne un boost de malade.
Je passe les 10kms en 1h02 (assez comptant de moi vu l'entrainement) je continue jusqu'au kms 15 et là j'ai mal de partout les pieds les mollets les genoux.
Je croise un autre coureur qui connait le club et on finit la CAP ensemble en alternant marche et course et surtout en parlant du match du soir.
Ca y est je récupère mon élastique rouge qui signifie la fin de la cap, un dernier encouragement de Steph dans les 100 derniers mètres et juste après la ligne d'arrivée je croise Marie, Dauphin et Tricastor qui sont déjà prêt à partir. Je rejoins planplan et maverick pour faire un petit debrief et récupérer nos différentes affaires.

Ca aura été un super Week end et une super course, que de beaux souvenirs


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Jeudi 16 Mai 2019 12:16 
Bravo à tous pour ce périple. Ca donne envie, vos histoires ! (bon, sauf les tasses en nat. faut bien l'avouer... ;-)


Haut
  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Vendredi 17 Mai 2019 12:32 
Hors ligne
Triposteur débutant
Triposteur débutant

Enregistré le: Dimanche 26 Novembre 2017 15:04
Messages: 27
Bon, je m'y mets aussi!
Que dire de plus… pas mal de choses ont été décrites au-dessus: vent, soleil, bonheur, ça reflète pas mal le Week-end! J'émettrais quand même un petit bémol sur la course à pied… qui n'a pas été synonyme de bonheur pour moi… plutôt de douleur…

Bon, pour commencer, la natation: j'avais très peur du froid car je résiste mal au froid dans l'eau… je me suis donc fait prêter une cagoule de plongée par une collègue de boulot… et là ça a été l'effusion totale de rires quand je l'ai mise dans le bus à 5h30.... je ne sais pas ce qui a déclenché cette hilarité, ils étaient jaloux c'est tout, je ne vois que ça comme explication… ah si peut-être de voir à côté de ça mes pieds gelés dans mes tongues… bref on a eu froid avant de partir…

en sortant de l'eau j'étais frigorifiée (alors imaginez sans la cagoule!), une T1 en quasi 10 min parce que je n'arrivais à rien enfiler (ni les chaussures, ni les manchettes…).

Je démarre le vélo à bloc pour me réchauffer, et je continue sur ma lancée, je suis bien en forme, je ne verrai que Planplan à vélo à cause de nos départs de course très décalés. Le vélo se passe très bien… trop bien même (3h03)… parce que je l'ai bien payé sur la course à pied (2h04... no comment).


Voilà… à Nice l'année dernière j'avais pas trop forcé sur le vélo car j'avais très peur de ne pas finir le marathon dans de bonnes conditions… cette fois-ci j'ai voulu faire un beau vélo, mais ça n'a pas tenu à pied, tant pis! Une prochaine fois peut-être! Heureusement que les encouragements étaient là tout au long de la course! Je me suis remise à courir à la fin du dernier tour quand je me suis faite doubler par Elise Marc sur ses jambes à spatules, et là je me suis dit: quelle honte Marie, t'as des jambes et tu marches, alors qu'elle n'en a pas et elle court!!

Bon après, y a l'après course… t'es crevée, t'as juste envie de prendre une douche et de rentrer, et là tu t'aperçois que Mamie a bloqué la porte d'entrée du AirBnB en partant le matin avec les enfants… que t'as les clés de la voiture et tous les téléphones à l'intérieur… bref… petit moment de solitude, heureusement que j'ai un homme qui sait démonter entièrement un volet roulant électrique depuis l'extérieur… et le remonter… tout ça avec un petit tournevis! lol!


Bref, un super week-end Rilliette comme on les aime!!!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Vendredi 17 Mai 2019 12:50 
Super CR de la part de tous, ça donne presque envie :onfire:

J'ai trouvé ça sur Youtube : https://www.youtube.com/watch?v=OYtzCebxkJY
On y voit furtivement une rillette à 1'53, je penche pour Tricastor, mais pas sur !

Bonne récup' à tous :biggrin:


Haut
  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Vendredi 17 Mai 2019 13:37 
Hors ligne
Triposteur confirmé
Triposteur confirmé
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 28 Janvier 2014 16:45
Messages: 352
Bravo pour vos performances et ces chouettes CR

_________________
Embrun 1997: on s'était dit RDV dans 20 ans...


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Vendredi 17 Mai 2019 15:15 
Hors ligne
Triposteur professionnel
Triposteur professionnel
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Dimanche 22 Septembre 2013 21:21
Messages: 645
C'est clair, vos CR's sont au top ! Vous avez l'air de vous être régalés !
Bravo à toutes et tous et bonne récup.

Marie P a écrit:
heureusement que j'ai un homme qui sait démonter entièrement un volet roulant électrique depuis l'extérieur… et le remonter… tout ça avec un petit tournevis! lol!

Il est vraiment plein de ressources insoupçonnables ce Dauphin :bigups: :bigups: :bigups:

Paul off a écrit:
On y voit furtivement une rillette à 1'53, je penche pour Tricastor, mais pas sur !

Bien vu pour la Rillette, mais ce n'est pas Tricastor, qui courait sous les couleurs BPC me semble-t-il.
Je pencherai plus sur Super Stef :gratte: Faites vos jeux !


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Vendredi 17 Mai 2019 15:34 
Hors ligne
Triposteur confirmé
Triposteur confirmé

Enregistré le: Lundi 11 Octobre 2010 10:55
Messages: 421
Localisation: Lyon 4
Zigmund a écrit:
Paul off a écrit:
On y voit furtivement une rillette à 1'53, je penche pour Tricastor, mais pas sur !

Bien vu pour la Rillette, mais ce n'est pas Tricastor, qui courait sous les couleurs BPC me semble-t-il.
Je pencherai plus sur Super Stef :gratte: Faites vos jeux !


Effectivement Tricastor n'avait même pas la tenue Rilliette !!!!!! Bouhouhouhou
Bon ça ne l'a pas empêché de faire une belle perf :bigups: mais bon je suis sure qu'il a moins été encouragé que si il avait eu la super tenue jaune et bleue !! :twisted:

Sinon oui j'ai l'impression que c'est moi :mrgreen: : on reconnaît une bonne mèche de cheveux blancs qui dépasse de la casquette + cette super foulée aérienne :mdrire:

_________________
Stef

2019 : 70.3 aix


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Vendredi 17 Mai 2019 20:21 
Hors ligne
Triposteur habitué
Triposteur habitué

Enregistré le: Vendredi 13 Octobre 2017 14:43
Messages: 77
Oui il y a des cheveux
Une chose est sûre c est pas moi :mdrire:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Vendredi 17 Mai 2019 21:24 
Hors ligne
Triposteur confirmé
Triposteur confirmé

Enregistré le: Vendredi 17 Février 2017 23:30
Messages: 136
Bon , à mon tour. Je vais remonter un peu en arrière, pour bien vous faire part de toute la génèse de cette inscription à l'IRONMAN 70,3 d'AIX.

Octobre 2016. Voilà 2 ans que j'ai arrêté de fumer et je me suis remis à courir depuis 1 ans. Le triathlon m'a toujours fasciné . Un truc de dingues dont je voyais des images dans mon enfance lors du rdv dominical de stade2. Durant l'été, je me suis un peu renseigné sur les clubs de la région. Un a particulièrement retenu mon attention: Rillieux triathlon. J'ai parcouru le forum, ça a l'air sympa et c'est à coté de chez moi. Mais à la rentrée, j'ai pas osé franchir le pas de l'inscription A l'occasion de la Band'rill, je croise pas mal de rillettes avec leur maillots bien flashy!!!! J'en chope un à la volée au ravito de fin de course pour lui demander des renseignements. Ce rigolo me vend bien le truc avec sa gouaille de commercial et le soir même , je prends direct une licence sur le site de la fftri. (je ne reverrai le comique en question que 6 mois plus tard à l'aquathlon, le légendaire Raisin Sec de chez Croix rousse gaz !!!!!).

Je débarque donc dans la planète Rillettes un samedi matin de novembre 2016. Et je me jette à l'eau . Ça nage vite ,avec beaucoup d'intensité , même parmi les soi disant "enclumes de la ligne d'eau extérieur". J'enchaine de manière assidu les séances de nat du samedi matin. Je finis les séances souvent rincé. Ça discute pas mal au vestiaire . Je comprends qu'une bonne délégation prépare Embrun: 3,8 de nat, 180 de vélo avec passage de l'isoard, 42 km de cap. Je commence à douter.......je suis vraiment tombé sur des fous, et je le suis peut être pas assez!!!!!!
Je m'entraine donc seul à vélo, car inimaginable pour moi d'aller rouler avec des malades qui partent pour des sorties longues.

Le premier triathlon arrive donc vite en mai 2017 : le S du dauphiné ..... la combi Néoprène me semble trop petite, j'ai l'impression d'étouffer au départ dans la machine à laver, le parcours vélo me semble interminable et je finis par un point de coté sur la CAP...... LE DÉSASTRE ...... mais je persévère..... Je finis la saison avec 9 tri au compteur , des XS, des S, et avec au final, une inscription de dernière minute au M de Nice en septembre: CE SERA MON EMBRUM à moi : 1,5 de nat en pleine mer, 40 km de vélo vallonné dans l'arrière pays et pour finir, 10 km de course à pied sur la promenade des anglais....... le pied total.... On était 800 au départ et je finis dans la 2ème partie du classement, mais pas grave , c'est comme ça que je rêvais le tri, et au bout d'une année, je suis totalement accro à ce sport........ si bien que le 31 décembre 2017, juste avant le changement de tarif, je m'inscris au Polar Cannes International Triathlon qui aura lieu fin avril 2018 , un format L avec 2 de nat, 107 de vélo et 16 de CAP.

Le début de 2018 fut donc essentiellement consacré à préparation de cet objectif : séances de piscine le samedi matin où je suis toujours une enclume , sorties vélo le dimanche avec les rillettes qui me lâchent dans les lignes droites et participation au STTR 2017 , l'occasion de bonnes sorties vélos et de franches rigolades ( et de séances de dopage au Get 27). La course arrive enfin: dans le parc à vélo, je suis pas loin de Javier GOMEZ qui gagnera la course. La magie du triathlon où tu te retrouves à batailler avec les pros que tu vois dans les magasines. La natation se passe pas trop mal malgré une mer agitée : départ en masse des 1000 concurrents ,1km puis sortie à l'australienne et replouf pour le 2ème km , mais je sors quand même marqué. Le vélo fut aussi éprouvant : 107 km avec pas loin de 2000 de D+, mais une fois le vélo posé dans le parc, j'effectue une bonne CAP où je remonte pas mal de concurrents . Je suis donc finisher de mon premier L, certes dans la deuxième moitié du classement, mais finisher, et le soir même de la course, une fois à la maison , je suis déjà entrain de regarder si je peux pas en faire un autre d'ici la fait de saison.
Finalement, je finis ma 2ème saison avec cette fois-ci 10 Tri au compteur , dont le M de l'Alpes d'huez et le M de Cassis ( ce qui fut l'occasion d'une superbe course entre Rillettes)..... Autant dire qu'au bout de cette 2ème année ,je suis encore bien accro à ce sport, et quelque part , de plus en plus fou!!!!

Durant cette deuxième saison, au gré des différents entrainements, des affinités avec certains naissent ainsi que l'ébauche de courses communes. Il faut dire que comme d'autres , je commence à avoir envie de me frotter au mythe Ironman , et même si la distance reine m'effraie, j'ai envie de faire une course label Ironman. Si j'ai de l'affinité pour les courses champêtres , j'adore aussi les grosses courses où il y a du monde , car t'as jamais l'impression d'être seul pendant la course. Et le couperet tombe en juillet: alors que je suis en vacances au bord de l'océan, coup de fils de Planplan. Les inscriptions pour Aix sont ouvertes . Il hésite et veut savoir si je suis de la partie. Je confirme . On s'inscrit dans la foulée. J'informe Moustavache qui s'inscrit lui aussi avec Romain qui nous emboîte la pas. Un post sur le forum et on se retrouve à 8 rillettes d'inscrit pour le 70,3 d'Aix

L'année 2019 arrive rapidement et il faut commencer la préparation: à 256 euros l'inscription , non seulement je veux finir mais aussi réussir une belle course. Début janvier , il fait froid mais je suis de toute les sorties rillettes . Je me souviens de sorties au coeur de la plaine de l'Ain et de la Dombe dans les roues de Brouette, Samsam, GregTdi.........Enfin, les roues , je les ai souvent vues de loin, car ils m'ont bien mis la misère les anciens!!!! J'ai quand même l'impression de monter en puissance au fil de ma préparation : j'enchaine les sorties vélo, un petit semi de prépa à bourg en Bresse , mais je décline l'invitation de Planplan de participer à la Bisou ( cyclo 140 km).... pas les jambes pour cette distance.
Planplan , parlons-en ...... Le grand animateur de cette prépa avec la création de son WhatsApp Aix en Provence : des posts quotidiens, des graphiques, des statistiques en tous genres, des conseils nutritionnels ..... on a bien rigolé pendant 6 mois!!!!!

A 1 mois de l'échéance, les vacances de printemps arrivent : 3 bonnes sorties vélo de plus de 90 km et pour conclure , le STTR : des courses à pied matinale, des grosses sorties vélo, des bons apéro, de la rigolade et une forte dose d'hydratation à base de Get 27 !!!! Une préparation optimale !!!!!

A 1 semaine de l'échéance, je peaufine ma préparation avec un petit tour des iles à Miribel , enchainé avec un tour du lac en CAP. Le lendemain , je m'aligne sur le S du Dauphiné, pour une petite répétition générale.

La semaine avant la course a été longue ...... je tiens plus en place ...... j'ai hâte d'y être .

Samedi de veille de course. Départ 7h en famille direction Aix. Je suis un peu stressé. Je ne veux pas arriver trop tard car il faut récupérer son dossard avant 14h . Arrivée à 10h à l'hôtel. Bonnes surprises: les chambres sont prêtes et ils proposent même le petit déjeuner pour les triathlètes le lendemain à partir de 4h du mat ( ça m'évitera de déjeuner sur le bureau de la chambre à la lueur de la lumière de la salle de bain !!!).
Direction le centre ville pour récupérer mon dossard. Je dis à ma femme et mes enfants d'aller se promener dans le centre ville pendant que je vais flâner dans le village Ironman . Je récupère mon enveloppe dossard, mes sacs transitions et mon mon sac Ironman ( Comme je vais pouvoir frimer avec à la piscine !!!!!). Je croise Marie et ses enfants sous la tente de marchandising . Francois est à la caisse : il a oublié sa casquette et est obligé de s'en acheter une..... trop fort ce Francois!!!!!! Moi, je craque finalement pout le tee-shirt , avec les noms de tous les participants à la course.
Je retrouve ensuite ma petite famille pour déjeuner : au menu pour moi, une escalope milanaise , des spaghettis ...... et un verre de rosé de Provence!!!!!!.
L'après-midi, je retourne à l'hôtel pour préparer mes sacs transitions et je file ensuite au collège Mignet pour y déposer le sac Run. Je repaire aussi mon emplacement vélo, car c'est la qu'on arrivera après les 90 km de bike.
Je file ensuite prendre une navette direction le Lac de Peyrolles. Mon vélo me suit dans un camion. A l'arrivée sur le site, je croise la voiture de Planplan avec Tricastor et Romain à bord . On discute 5 min, ça chambre un peu .
Je vais ensuite poser ma monture à son emplacement et bien repéré le parc à vélo. J'en profite aussi pour regarder les vélos dans le parc: il y a de belles machines.
Je vais ensuite déposer mon sac bike à son emplacement et je vais au bord du lac visualiser le parcours.
Je croise ensuite Steph , Moustavache et la famille Percebois. Petit coup de stress: les Percebois n'ont encore pas déposé leurs sacs Run au Collège à Aix qui se trouve à 30 min de route!!!!!! il est à se moment là 17H30 et le dépôt des sacs se ferme à 18h ........ ils y arriveront finalement à 17h59......
Nous retournons avec les 2 autres rillettes au bord du Lac puis retour sur Aix.
Je rentre avec Steph et sa petite famille. L'occasion pour nous d'échanger sur la course et les fameuses statistiques à Planplan..... J'ai la pression........ A un mois de la course, les pronostics me donnaient 5ème rillettes, mais après le stage, ses intox et coups de bluffs, je suis donné 3ème rillettes crédité d'un temps de 6H....... J'avoue que la où Planplan est proche de la vérité, c'est bien le chrono: je vise le 5.59, pour descendre sous les 6h.....
Retour à Aix donc pour un autre resto en famille. Ce sera à nouveaux des pâtes pour moi, mais pas d'alcool cette fois-ci, simplement un craquage sur le dessert : des profiteroles !!!!!!!
Je me couche à 11h, et je trouve finalement rapidement le sommeil.

Dimanche 12 mai . Le grand jour est arrivé...... enfin
Réveil 4h du matin....... petit popo de stress...... une bonne douche pour se réveiller et je file au petit déjeuner.
Ce sera café, jus d'orange, tartine et croisant pour moi..... pas de salé....... Moustavache nous crédite d'un WahtsApp en direct de sa salle de bain avec dopage au Get 27 et Planplan lui répond avec sa Pasta box matinale avec oeuf cassé dedans ....... L'ambiance est bonne à quelques heures du départ.
On se retrouve donc à 5H2O pour prendre la navette tous ensemble .... ambiance collégiale ..... ça chambre, ça rigole...... Marie fait le show avec son bonnet natation .
On arrive au lac. Dernier réglages sur le vélo: je cale mes chaussures sur le vélo ( avec les élastiques), mes 2 gourdes, pompes à vélo, sacoches de selle, ma fameuse crème de marron scotchée sur le cadre et le compteur.
On se retrouve ensuite sur les berges du Lac. Ça rigole encore . Tout le monde semble détendu.
Le départ approche. On enfile tous la combi Néoprène et on va déposer le dernier sac, le street wear.
Chacun part dans son sas..... En ce me concerne, ce sera le 37-38, en compagnie de Steph et Moustavache...... Les pros partent à 7H30..... ensuite à 7h40, début du Rolling Start .....Ca semble fluide ..... mais l'attente est longue dans le froid et le vent.
Un peu plus de 8h15..... le départ est proche pour nous 3.... derniers encouragements..... et c'est parti!!!!!

L'avantage du Rolling Start, c'est que tu peux tout de suite poser ta nage.... pas de stress , c'est fluide ....je double même des concurrents sur la première partie ..... ensuite , virage à droite , soleil de face et ensuite , retour direction l'arche de sortie d'eau..... vent de face , des vagues, c'est plus compliqué ....... j'ai l'impression d'être perdu..... j'ai du mal à repéré les bouées , je suis parti trop large ...... je reprends enfin la bonne trajectoire ...... et je sors enfin de l'eau...... petit coups d'oeil au chrono ...... pas loin de 42 min ...... pas terrible ...... mais je suis pas trop émoussé.

Je remonte direction le parc à vélo. Le parcours est assez long, mais ça permet de faire redescendre le cardio;
J'enlève ma combi, je met mon casque et mes lunettes..... finalement , je fais le choix de faire la partie vélo en tri fonction, pas de manchettes ,ni coupe vent.

Et c'est parti pour 90 km. Je me sens bien , je double même d'autres concurrents( ce qui est d'habitude rare pour moi). Petite bosse au 20ème que je passe en danseuse . Au 45 ème, je rattrape Romain que je vois au dernier moment puisqu'il a son coupe vent sur sa tenue Rillette..... Je l'encourage , mais il me semble marqué.... Petite inquiétude..... j'espère que son genou qui l'a gêné lors de la préparation ne le fait pas souffrir. Je regarde souvent le compteur ..... 60km et j'ai une bonne moyenne de 30/h..... On roule fasse au vent donc je souffre plus. Dernière bosse au 70ème. Je commence bien l'ascension mais je cale un peu et je vois partir le groupeto avec qui je grimpait . Je me ressaisis , me remets en danseuse et je recolle le groupe . La descente me permet de relancer la machine , de m'hydrater ..... une petite crème de marron, et c'est repartit!!!!!! Je regarde le compteur et me prends à rêver d'un chrono sous les 3h....Dernier ravito..... je jette mes gourdes ( que j'avais acheté 2 euros à go sport dans la semaine) pour récupérer celles de la course..... déception ,elles n'ont pas le logo Ironman ....pffff.......Arrivé à Aix.....je passe devant mon hôtel donc je reconnais le parcours .On est pas loin de l'arrivée . Je commence à défaire mes chaussures, je pose les pieds dessus , mains sur les cocottes , 50 mètres ......je fais passer ma jambe droite derrière la selle, jambe gauche sur la chaussure....... et je pose le pied 50cm avant la ligne..... trop fier de moi...... je maitrise enfin la gestuelle au bout de mon 21ème tri !!!!!!

2ème transition..... je pose mon vélo et je file récupérer mon sac run.... je prends le temps de m'asseoir pour enfiler mes chaussures, ma casquette..... et c'est reparti!!!!! Aie, envie pipi..... que faire ...... il y a 4 des toilettes.... j'essaye d'ouvrir , mais elles sont toutes occupées ....prise de décision rapide .... pas de bla-bla , du résultat..... je lève le cuissard jambe droite , je sors le matos, et je me soulage à coté des toilettes ...... purée que ça fait du bien..... petite pensée à mes collègues féminines qui aurait du attendre que les toilettes se libèrent!!!!! Allez, je remballe le matériel et c'est parti pour la CAP.

Je repart de plus belle. Rapide coup d'oeil au chrono. Je bidouille la montre pour voir mon temps de course . Je la maitrise toujours à moitié donc j'ai peur d'arrêter le chrono. Je vois 3h58. J'y crois à peine .J'essaye de calculer dans ma tête et de voir où j'en suis par rapport à l'heure . J'ai du mal à évaluer mon heure de départ avec ce Rolling Start . J'ai bien l'impression d'être aux alentours de 4h de course, ce qui me laisse 2h pour faire le semi. C'est donc jouable pour descendre sous les 6h. Je pars trop vite , m'a montre m'indique 4.10/km. Je ralentis , car j'ai prévu entre 4.50 et 5/km. En plus, je commence à ressentir un léger point de coté. Ça m'arrive souvent après l'enchainement vélo/CAP. Quand on fait 1m88 et qu'on se redresse, ça pince un peu. Passage par la fontaine où ma famille est la pour m'encourager. Le bonheur. Ça donne des ailes. Au milieu du 1er tour, je rattrape mon Planplan. Je chambre un peu façon Rillette , et je repars. Je suis encourager régulièrement le long du parcours par des familles rillettes, c'est cool, ça boost. 2ème tour. Je rattrape Romain. Content de le voir la: il semble bien. Arrive enfin le 3ème tour. Je suis bien et pressé d'arriver. Je croise Marie sur la fin du parcours, elle est pas très loin devant moi. Dernier km, la fontaine est en vue . Je bifurque à gauche pour prendre le couloir d'arrivée. Le logo Ironman est partout . Je passe l'arrivée les bras levés. C'est bon ,je suis finisher, yes !!!!!

Je retrouve donc les fusées Tricastor et Dauphin. Marie est la aussi . J'ai du mal à croire à mon temps: 5h45. Tricastor a son portable et me confirme mon chrono avec le tracker Ironman. On part au ravito. J'ai du mal à m'alimenter . Je m'hydrate et commence par du sucré. On attends les autres et on débrief au fil des arrivées: Moustavache , Steph, Planplan et enfin Romain. Fin de l'aventure. C'est passé trop vite . Le triathlon est un sport individuel mais quel plaisir ce fut de le partager avec ces 7 rillettes. On remet ça quand vous voulez les copains !!!!!

A bientôt pour d'autres aventures.

ANYTHING IS POSSIBLE


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Samedi 18 Mai 2019 18:51 
Hors ligne
Triposteur confirmé
Triposteur confirmé

Enregistré le: Dimanche 20 Août 2017 11:37
Messages: 127
Localisation: GENAY
super tous ces CR
@Maverick : t'as fait aussi long que moi l'année dernière avec ton CR
Super que vous ayez pu partager la prépa et la course ensemble
c'est un peu ce qui me manque cette année pour la prépa de l'Ironman de Nice : prépa un peu seul car à part les avions de l'Alpsman, personne en prépa d'un Ironman (je t'en veux pas GregTDI lol) donc compliqué d'allier les sorties groupe et la prépa et je serai la seule rillettes le jour de la course :(

encore bravo pour vos performances à tous et vos CR

_________________
_________________
2017 : S Saint Pierre d'Albigny
2018 : 70.3 Aix en provence - XL Gérardmer - M Aix les bains
2019 : IM Nice en vue


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Dimanche 19 Mai 2019 13:38 
Hors ligne
Triposteur confirmé
Triposteur confirmé
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Jeudi 04 Mai 2017 20:30
Messages: 239
bertrand0069 a écrit:
super tous ces CR
@Maverick : t'as fait aussi long que moi l'année dernière avec ton CR
Super que vous ayez pu partager la prépa et la course ensemble
c'est un peu ce qui me manque cette année pour la prépa de l'Ironman de Nice : prépa un peu seul car à part les avions de l'Alpsman, personne en prépa d'un Ironman (je t'en veux pas GregTDI lol) donc compliqué d'allier les sorties groupe et la prépa et je serai la seule rillettes le jour de la course :(
encore bravo pour vos performances à tous et vos CR


Faut dire que t'es carrément impressionnant dans la progression de tes objectifs. Si tu veux te faire une bonne grosse sortie allure tranquille, on sera bien qquns a venir. En tout cas je vais suivre ton Nice avec attention !


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
MessagePosté: Dimanche 19 Mai 2019 20:58 
Hors ligne
Triposteur débutant
Triposteur débutant
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Jeudi 19 Octobre 2017 19:55
Messages: 22
C’est bien le label Ironman, ça doit être pour ça que c’est cher, parceque c’est bien ! beaucoup d’athlètes donc beaucoup de public, un village avec plein de jolies objets à acheter et de conseils, des pros à côtoyer, pas si pros d’ailleurs quand on les voit avec une clé à douille le matin dans le parc à vélo en train de fixer un porte bidon, bon esprit :12sur10:
Bref, comme à Nice, grosse ambiance avec un speaker très en forme devant lequel on passe 3 fois en course à pieds, une course à pieds organisée en 3 boucles pour qu’on puisse ne jamais être seul, au top.
Sinon que dire de plus que les autres rilliettes, à part qu’on arrive à l’heure à la navette à 5h21, et oui Steph, j’ai bien senti que tu doutais fort de Marie et moi la veille au soir et pourtant, on était à l’heure si, si ! et on a attendu jusqu’à la Moustavache, pas comme tout le monde d’ailleurs, 1ère pénalité Mr Castor, pas joli de ne pas attendre ses collègues rillettes, même sous le coup de la pression, surtout qu’on l’a bien détendue la pression dans le bus !!! merci à la cagoule, à la pasta box de PlanPlan, à la moustache de Moustavache etc etc…
Après une bonne nuit d’avant course pour une fois (faut croire que la pression tombe avec l’expérience :-) , et après quelques dernières conneries racontées sur la plage avant le départ, me voilà dans les SAS des moins de 30’ avec une certaine Nathalie Simon. Un peu prétentieuse la « vieille de 55 balais », car se mettre dans le SAS des moins de 30’ pour sortir en 45’ et faire 6h48 sur le half, je pense qu’elle avait juste envie de vivre quelque chose de fort dans l’eau, elle voulait certainement se rappeler la bonne époque d’interville et des vachettes, allez, j’arrête ma médisance :mdrire:
Une natation très agréable pour moi, en pleine forme avec une eau fraiche comme j’aime, du coup, j’essaie de nager plus vite que d’habitude pour respecter les pronos de planplan (27’), et j’étais plutôt content sauf en regardant la montre en sortant, 29’, tant pis, peut être que la nat avec le vent contre au retour n’était pas si facile, je verrai bien ma place dans le classement.
T1: Quel bonheur d’entendre le speaker annoncer le départ de la vague 45’ alors que je vais m’apprêter à chevaucher mon vélo. Toujours sympa de voir tous ces vélos dans le parc à vélo :onfire: . Après une course de 500m pieds nus sur un bitume qui arrache bien les pieds, c’est l’heure de jouer et d’essayer la transition pro avec chaussures clipsées et maintenues par les élastiques, nickel jusqu’à la crampe à un abdominal (1 seul :? )au moment de forcer pour enfoncer mon pied dans la chaussure, juste au moment de la photo, j’ai l’air bien con mais ça passera très vite. (merci Planplan pour la photo, ce n'était pas les pates mais juste une chtite crampe)
Sinon vélo assez facile, ca cruise comme dirait Seb, avec une majorité de vent favorable en définitive, aucune montée longue comme je l’avais imaginé et encore moins de descentes longues, j’aurais dû écouter le castor et prendre le vélo de chrono, tant pis, ça me permet d’observer toutes les bêtes de courses avec leurs roues lenticulaires qui me dépassent. (les vélos, pas les roues :lol: )
Après un vélo bien géré, mi-vite, mi-lent, je ne savais pas comment gérer en fait, me voilà à la T2, encore une fois, en jouant pour la première fois avec une belle descente en amazone, nickel, un coucou aux enfants et la famille castor, une transition presqu'éclair s'il n'y avait pas eu un gros pipi un peu long à mon goût, là aussi, j’ai longtemps hésité à faire comme les pros et à faire pipi sur le vélo, mais va savoir pourquoi, j’ai eu cette fois trop peur du ridicule :-) .
Me voilà parti en course à pieds, en très bonne forme, remonté à bloc après mon vélo bien géré, je pars à 4’20, puis 4’30 à la fin du premier tour, puis 4’35 pour finir en 4’45, pas si facile que ça cette course à pieds avec ces montées et descentes, mais elle est vraiment top, alternant rues piétonnes, grands boulevards, parc boisé, et demi-tour à la rotonde. Jamais seul sur le parcours. c'est bien ces grosses courses Label Ironman. :12sur10: :12sur10:
Peu de temps après, mais devant quand même (c'est le jeu du Rolling start), voilà, tricastor qui arrive avec un sourire jusqu’aux oreilles, heureux d’avoir suivi son plan de course à la lettre, grosse course, chapeau le Castor, comme quoi, toi qui disais que l’entrainement ne servait à rien, un peu quand même finalement :wink: . Par contre, 2ème pénalité, courir dans une tenue aux couleurs de la grande époque des pays de l’Est, qui me rappelle qui plus est le boulot et mon syndicat préféré, là je dis 2ème pénalité :twisted:
A l’arrivée, Label Ironman, plat de fraises, ananas, plats de pâtes, gaufres, crêpes, transat à l’ombre des platanes, masseuses, vraiment j’aime bien ce label Ironman :12sur10:
Et maintenant direction les encouragements pour les rilliettes qui en décousent encore. C’est marrant de voir que certains, dans leurs récits, disent avoir plus ou moins bien vécu la course la pied, car franchement en vous voyant passer, à chaque tour devant la ligne d’arrivée, on vous voyait plutôt avec une jolie foulée, souriant , c’est génial l’effet public :mdrire:
Le plus souriant étant bien évidemment Moustavache, toujours dans la jouissance de l’évènement, Maverick, facile comme il l’avait annoncé la veille, Marie qui ne râle plus, plus la force (là, je crois qu’elle est vraiment sortie de sa zone de confort), Planplan qui a un petit creux…, une petite assiette de pâtes planplan ??, Stéph qui a encore sa nat un peu en travers de la gorge :wink: et Romain tout en gestion de ses pieds et de son genou.
Bref, tout le monde en a eu pour son compte je crois, toutes les rilliettes sont sur la ligne d’arrivée, et c’est bien ça le principal.
Un grand merci aux accompagnateurs, ça fait une petite décharge émotionnelle à chaque fois que vous nous encouragez.
En résumé, une très belle course et surtout dans une bonne ambiance club, bien chauffée en amont grâce au what’s app.
Et puis effectivement, ma maman nous a fait une belle surprise à laquelle je ne m’attendais pas : Nous enfermer à l’extérieur de notre location, génial ! et la voilà la 4ème épreuve, du défonçage de coffret de volet électrique. Je la revois encore la loueuse et sa petite phrase à la con « il y a une solution à tout, on va bien trouver »… bien sûr, trouve moi plutôt une trousse à outils et je vais te la montrer la solution. Volet roulant de Me…. .Vive le quadrathlon !


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 19 messages ] 

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 14 invités


Vous pouvez poster de nouveaux sujets
Vous pouvez répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous pouvez joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com