Nous sommes le Mercredi 20 Juin 2018 12:02

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: Trail Givré Montanay
MessagePosté: Lundi 05 Février 2018 14:16 
Un petit CR en ce début d'année.

Reprise de la compétition pour moi 15 j plus tard que prévu (Je devais participer au trail Blanc de Serre Chevalier).
Ces 15 derniers jours ont été intense à la maison et je ne me suis entraîner qu'une seule fois...

Je me présentais donc sans réel objectif au départ et surtout fatigué des deux dernières nuit où mon fils a repris ses bonnes habitudes matinales (4H20 samedi et 5H00 dimanche).

Il faisait frais au départ mais je prenais l'option de partir léger en cuissard, T-shirt manche longue et coupe vent sans manche.

J'aperçois sur la ligne de départ Tricastor qui est trop loin pour que je puisse venir parler avec lui.

Le départ est donné quelques minutes en retard et s'est parti !

Les premiers partent à toute balle ! J'essaie de suivre sur les 200 premiers mètres mais ma garmin indique 17,8 Km/h... :yell:

Je calme le jeu et me mets à mon rythme.
Je me fais doubler par des wagons de mecs pendant les 5 premiers KM

Alors là, je me dis, "OK, t'as pas la forme olympique mais soit t'a vraiment régressé ces dernières années, soit le niveau s'est vraiment etoffé", conclusion: LES 2, MON CAPITAINE !

Entre les 5 et le 16ème Km tout se passe bien (on est à 16KM/h sur le plat !), je reprends par ci- par là quelques mecs, puis je fais l'accordéon avec quelques gars, je les rattrapes en descente et ils me reprennent en fin de montée ou sur la relance qui suit...

Puis les mollets commencent à tirer, puis les tendons... Je ralentit et au 18 ème Km, je me tord la cheville gauche à 2 reprises :evil: :evil:

La fin de la course ne sera qu'un long calvaire ou a chaque pas une décharge me remonte dans la jambe jusqu'à la fesse :sleepy:

Je perd au moins 60 à 80 places sur ces 5 derniers Km... :huh:

Je prends mon courage à deux mains... surtout à deux pieds :bigups: et fini en trombe sur le dernier Km.

Résultat 1h48 et 174ème / 900 (je crois).

Et vous les Rilliettes ?


Haut
  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Trail Givré Montanay
MessagePosté: Lundi 05 Février 2018 21:53 
Hors ligne
Triposteur Km 3
Triposteur Km 3
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mercredi 07 Octobre 2009 20:41
Messages: 3031
Localisation: Miribel
Ah ben Doud ! on s'est loupé, pourtant j'ai regardé partout...

Pour ma part c'était l'occasion de croiser Gilles le coach des mini rilliettes, quelques rilliettes peu aquatiques: Gregos, Elo, crapatueur ( de loin et de dos) ou encore Emmanuel (éternel blessé mais toujours devant sur une jambe :shock: ) et aussi Marlène et Nico... Une fois les présentations tamalou faite, on papote un peu et il fait bon finalement malgré les 0 ou 1° annoncés

Départ façon castor: à fond histoire de mettre un peu la pression :mrgreen: puis au bout de 4-5km c'est déjà la surchauffe. Et les désagréments habituels du trail; corsaire qui descend, t shirt qui remonte, gourdes qui me gènent etc... Bref je laisse filer et j'essaye de profiter de cette sortie nature... Je vois passer Crapatueur, Emmanuel et Gregos en trombe, puis plus loin Nico (en grande forme le bougre)

La fin du parcours se complique vers le 16km avec une succession de montées vraiment raides... tout le monde marche. du trail quoi :)
ça monte raide mais curieusement le coup de chaud est passé et j'arrive à soutenir un bon rythme qui me permet de reprendre Nico au ravito du 16e. Bah oui tant qu'a se faire suer avec 2 minis gourdes, autant en profiter pour doubler les copains au ravito :)

Un peu plus loin vers le 20e je vois un veste jaune et je me rapproche doucement mais surement. Mon plan du sprint à la pupute sur Gregos tombe à l'eau grâce (ou à cause) de Cyprien, supporter N°1 des rilliettes qui m'encourage alors que je talonne son papounet :mdr:
Bon en fait le Gregos est perclus de crampes, et la lutte tourne court, pas besoin de sprint... :bomb:

1h55 à l'arrivée, ouf ça n'a pas duré trop longtemps et avec des baskets un poil plus grandes, je supprime au moins un des désagréments du trail: le mal aux pieds !

Ma foi c'était une course sympa, pleine de rilliettes et sous un temps agréable même si un rayon de soleil aurait été sympa !
C'était surtout l'occasion de faire une sortie longue, tout seul c'est vraiment trop chiant 8-)
Bravo les rilliettes et merci aux organisateurs !

_________________
Nice - Gerardmer


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Trail Givré Montanay
MessagePosté: Lundi 05 Février 2018 22:25 
Hors ligne
Triposteur Km 2
Triposteur Km 2
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 19 Janvier 2009 23:50
Messages: 2243
Cool çà !

_________________
2017, Embrun, What else?


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Trail Givré Montanay
MessagePosté: Mercredi 07 Février 2018 18:53 
Hors ligne
Triposteur habitué
Triposteur habitué

Enregistré le: Jeudi 29 Octobre 2015 23:25
Messages: 61
9 kil ça fait court pour une aventure… Je devais zapper cette course après la foulée des monts d’or du WE précédent, mais dans la semaine, un ami qui s’était fait mal mais qui me voulait du bien, me proposait son dossard sur la Montanoise. Ils allaient passer manger ensuite, un bon dimanche en perspective, quoi. Bien sûr que pour dépanner un poto, quand même, on peut faire un effort… L’occase d’une ch’tite séance en bande organisée.

Sur le forum je vois qu’il y a du monde sur le 23, personne sur le petit. Je veux mettre mon blase sur le topic, mais le copier-coller perd encore la mise en forme… ça finira par me coûter 3 caisses de binouzes cette histoire… je laisse tomber. Côté orga à Montanay, ils sont vraiment bien : transfert de dossard en une pognée d'heures, sans coût supplémentaire, et des échanges sympas. Les gars impliqués, et cools.

Toujours un petit problème de timing, même en me levant tôt, même en habitant tout près… bagnole posée à l’arrache sur la route de Civrieux à côté d’une des camionnettes et arrrghh… un peu moins d’un quart d’heure pour retirer le dossard, ajuster le costard, poser le sac et faire mes lacets. Aller à la salle au trot sera l’échauffement.
Ca meule quand même. J’avais prévu un truc super progressif, bien comme il faut, pour ne pas se blesser et coller au départ. Ce sera pour une prochaine fois. Départ dans 5 minutes, ‘faut qu’je pose mon sac et que je sorte fissa. « Départ dans 3 minutes » dit-il, là, ‘faut vraiment que je fasse mes lacets maintenant : je m’applique.
La montre. Tiens, c’est vrai que la sélection du mode c.a.p. merdoie des fois, depuis la dernière mise à jour. Ben là, par exemple c’est le cas. Je vais éteindre et rallumer. Pan, c’est parti ! J’ai pu me faufiler un peu sur l’avant des 400 et quelques partants mais pas superdevant non plus. Et pour faire quoi de toutes façons ? « non, attendez, ma montre ne s’est pas encore rallumée » ppsssss. Un coup à se faire rouler dessus… alors que là, j’ai le temps de marcher un peu, elle se rallume, je trotte en sélectionnant tout comme il faut, j’appuie, vérifie que le chrono est bien parti, confort quoi !
Allez, essayer de soutenir un peu l’allure, même pas 10k, sans difficulté technique c’est jouable. En plus, j’ai la zic et tout, un vrai touriste le long des golfes clairs.
PPPôôpôôooo ils allument sévère quand-même, les gredins... Température basse, fallait bien s’échauffer, je l’savais p… je l’savais…. Bon, en poursuivant sur ce tempo, ce sera pas si mal. Ne pas se croûter, pour le style. Ne pas se refaire la cheville, ça c’est + pour… tout. Et même en étant vigilant, on peut quand même reprendre des places sur les parties plus planes et sans huile. Oui, parce qu’il y a quand même des endroits où ça glisse dans les petits bois. Je ne voulais pas les chaussures de trail, trop pénalisantes sur la grande majorité du parcours. A l’inverse, sur ces petites portions à la mords-moi l’nœud… ben j’aurai apprécié…
C’est quand même vraiment excellent de pouvoir courir comme ça, juste parce qu’on en a envie, sous le soleil. On peut pas franchement dire qu’il nous réchauffe la couenne, non. Mais il égaye bien la campagne et c’est sympa.
Je revois des têtes familières de la CAP dans le coin, et me rapproche de ce qui ressemble à 2 triathlètes. Gagné. Ils courent bien ensemble, même club, API TRI. Je resterai à distance un moment, histoire de négocier les 2-3 coups de cul. Je suis étonné que les autres coureurs ne profitent pas des parties de plat et de descente pour relancer un poil plus. On a dû faire la moitié et en principe dans quelques hectomètres, on aura quasi que du plat, et bien praticable. Ca doit être pour ça : là, ils vont tous poudrer un max, et je n’aurai plus qu’à les encourager quand ils me passeront. Sans regret, je suis dans mon riddim , c’est comme ça. Les 500 derniers mètres, je me dépouillerai peut-être, juste pour moi, pour voir, et histoire de bien ponctuer cette séance. Mais depuis quelques minutes maintenant, chacun doit être bien dans son allure, puisqu’on reste chacun à la même place.
Ah ben non tiens, je passe un peu les triathlètes qui ont un mot sympa pour Rillieux. Bon, est-ce que je vais un poil plus vite, est-ce qu’ils vont un poil plus doucement… oh mais si, ça bouge un peu là… un gars qui avait calé dans la foulée des MO la semaine dernière me met un vent. On échange quelques mots mais il est clairement plus dans son élément, là ! Foulée ample et équilibrée, légèrement incliné sur l’avant. Il n’est peut-être pas « facile », mais il est sûr, il devrait aller au bout comme ça. Pfff… Suivre ok, mais en 20 secondes, je comprends que ça risque de vraiment foutre en l’air le reste de la course… changement de rythme trop violent pour pépère… Je l’aurai en visuel jusqu’au bout, mais de loin en loin… Un des API TRI a enclenché le mouvement aussi, je lui dis que je préfère absorber cette dernière bosse sinon je vais payer trop cher les derniers 1000. Est-ce qu’il pensait qu’il restait moins ? En tous cas, il rétrograde un peu, sûrement pour mieux avoiner ensuite. En tous cas, moi, c’était mon idée. Et puis très vite on entend le speaker. Hop ça tourne, un peu de ligne droite… Bon sang mais c’est bien sûr… 1) j’ai fait partir ma montre après le départ et 2) il n’y a pas 10Km donc on est déjà arrivé en fait ! Même pas le temps de m’arracher, on passe sous l’arche… les happy TRI quasi pareil.

Quelques mots avec les compagnons de route, tout le monde est content, le soleil est un peu plus haut, les oiseaux chantent. Enfin… peut-être, on peut pas savoir, la sono envoie de la dance bien bien fort, sûrement pour réchauffer les bénévoles. Pas vu la délégation de rillettes, dommage, mais logique, vous en aviez encore pour un petit moment. Dommage pour les crampes Gregos, mais carrément bien tourné quand même !
Et puis là alors ,un truc de ouf, pour la première fois, j’arrive en premier dans des vestiaires pas encore crottés, avec douches chaudes. C’est vraiment pas mal… Tout propre pour la maison, plus qu’à préparer l’apéro, fignoler le repas. On jouera les prolongations avec la copine qui était, elle, sur le 23, les 2 familles autour des toasts et des pâtes.

Ca, c'est un vrai-bon-dimanche.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 4 messages ] 

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 12 invités


Vous pouvez poster de nouveaux sujets
Vous pouvez répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous pouvez joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com