Nous sommes le Samedi 23 Septembre 2017 2:16

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 
Auteur Message
 Sujet du message: CR Alpe d'Huez
MessagePosté: Lundi 31 Juillet 2017 15:30 
Hors ligne
Triposteur Km 1
Triposteur Km 1
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 24 Novembre 2008 18:54
Messages: 1829
Moi : Je confesse à Dieu que j’ai péché … par action et par omission …
Dieu : Eh bien Don Samsamillo … que t’arrive-t-il ?
Moi : j’ai honteusement drafté à l’Alpe d’Huez, mon Père …
Dieu : ce n’est pas bien …
Moi : En natation, j’ai pris toutes les jambes que j’ai pu … sauf sur le dernier tiers, une andouille m’ayant emmené vers l’extérieur, j’ai dû faire l’effort de me recentrer … A vélo, j’ai délibérément pris les bonnes roues jusqu’au pied de l’Alpe … Vous comprenez, je ne suis pas un grimpeur et pas encore vraiment en jambes depuis ma reprise … je tenais à me préserver avant la longue procession de l’Alpe … que j’ai entamé très pieusement d’ailleurs, un peu comme à Rumilly … est-ce grave ?
Dieu : Es-tu sûr de tout me dire, Don Samsamillo ?
Moi : Non … au ravito de l’Alpe, je me suis arrêté pour prendre un bidon et préparer la suite … car il était temps pour moi de prendre enfin l’initiative …
Dieu : Enfin qqch d’autorisé … j’imagine que tu ne fais pas contrition pour un bidon …
Moi : Non … là, je me suis aperçu que Frère Sylvain m’avait fait le coup du ravito …
Dieu : Allons, allons … La sainteté du Frère Sylvain te dépasse de beaucoup, mon cher Samsamillo. Je l’ai consacré bien avant toi… Il est d’ailleurs tellement pieux qu’il se complait dans l’eau bénite …
Moi : Justement … je me suis empressé de le reprendre et de suivre son exemple …
Dieu : L’as-tu aidé à porter sa Croix ? Il n’est plus tout jeune … tu le sais …
Moi : J’ai horriblement péché … Je n’ai d’abord pas voulu troubler sa profonde méditation … vous comprenez, ma présence eut pu géner sa concentration … Et puis, j’ai découvert un confort coupable sous son aile … j’ai pris la mesure de l’importance d’un équipier, même en montagne …
Dieu : J’imagine que Frère Sylvain n’est pas resté dupe …
Moi : Il était tout à vous, mon Père. Il ne s’est pas aperçu de ma présence et je me suis bien assuré d’être transparent … je me déportais sur l’extérieur à chaque virage et je prenais bien garde de rester derrière …
Dieu : Tu lui as donc laissé faire tout le travail ? alors qu’il avait déjà fait l’effort de te remonter ….
Moi : Oui, j’ai honte … voyez-vous, j’ai souvent eu l’occasion de constater que notre niveau à vélo est très comparable … de fait, son rythme me convenait parfaitement, et j’avais conscience que toute initiative de ma part à ce stade serait vaine, et inutilement dispendieuse … je me suis rappelé ce vœu de pauvreté qui vous est cher … et puis, son niveau reconnu bien supérieur en cap m’astreignait à cette pénitence … si je voulais tenir le rythme, et l’accompagner jusqu’au bout de la procession, je devais rester derrière …
Dieu : es-tu en train d’essayer de me faire croire que tu as fait acte d’humilité ?
Moi : Absolument … arrivé à l’Alpe, j’ai jugé bon de manifester enfin ma présence et mon soutien, et de lui ouvrir la route sur le dernier km, je me devais de m’assurer que l’aire de transition soit en bon ordre pour son arrivée …
Dieu : Tu es trop bon …
Moi : J’ai en effet tout donné ensuite … enfin, je concède une petite retenue … je m’attendais à être rattrapé sur la cap … et il m’aurait fallu tenir … c’était mon défi céleste … ma croix ultime … suivre le très saint Frère Sylvain …
Dieu : C’eut été justice, mon fils … après tout l’effort réalisé par votre saint Frère …
Moi : Oui, mais je crois qu’il a payé son début de l’Alpe sur la cap … enfin, sur la première partie, car je l’ai dangereusement vu revenir sur la seconde moitié …
Dieu : Et qu’as-tu fait ?
Moi : J’ai été lâche … j’ai pris peur … une sorte de vision apocalyptique … la fatigue peut-être … l’altitude probablement … j’ai détalé … en le laissant finalement derrière …
Dieu : Don Samsamillo, c’est très mal. Tu feras mille fois pénitence. Au pèlerinage d’Embrun, tu attendras Frère Sylvain dans les gorges de la Guil et sur les pentes de l’Izoard, et tu le porteras jusqu’aux portes d’Embrun … Tu porteras ta croix jusqu’au bout ce fois-ci, et le chemin sera long !
Moi : Oui mon Père … mais il va me faire la nique sur le marathon !
Dieu : Homme de peu de foi … comment peux-tu encore douter après tant d’années … Aide-toi et le Ciel d’aidera …
Moi : Oui mon Père … je ferai pénitence à Embrun …
:mdr:

_________________
2016 : j'ai perdu à la courte paille :mrgreen:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: CR Alpe d'Huez
MessagePosté: Lundi 31 Juillet 2017 16:13 
Hors ligne
Triposteur Km 2
Triposteur Km 2
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 02 Octobre 2007 20:52
Messages: 2882
En grande forme littéraire le Sam :mdrire:
Fautes avouées à moitié pardonnées dit-on mais mieux vaut prendre le pardon que de le conditionner à une hypothétique contrition à Embrun, connaissant le bonhomme tu peux être sûr que Frêre Sylvain n'aura pas un bout de la roue de Don Samsamillo sur tout le parcours vélo, au contraire s'il peut le canner avant le marathon il ne va pas s'en priver l'animal :lol:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: CR Alpe d'Huez
MessagePosté: Mercredi 02 Août 2017 18:49 
Hors ligne
Triposteur Km 2
Triposteur Km 2

Enregistré le: Dimanche 06 Juin 2010 18:50
Messages: 2325
Enorme Samsam comme toujours :biggrin:
J'en avais eu un petit aperçu samedi à la sortie vélo, mais la version finale surpasse de très loin les premiers essais :D


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: CR Alpe d'Huez
MessagePosté: Mardi 08 Août 2017 15:21 
Hors ligne
Triposteur confirmé
Triposteur confirmé
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 28 Janvier 2014 17:45
Messages: 187
Alors là Don Samsamillo tu as dû être touché par la grâce divine lorsque tu as tutoyé les étoiles célestes sur les pentes de l’Alpe pour pondre un tel CR.
Si jamais j’avais eu une once de rancœur à ton égard, après une telle confession, je ne peux que t’absoudre sur le champ.
SAM SAM a écrit:
Dieu : Don Samsamillo, c’est très mal. Tu feras mille fois pénitence. Au pèlerinage d’Embrun, tu attendras Frère Sylvain dans les gorges de la Guil et sur les pentes de l’Izoard, et tu le porteras jusqu’aux portes d’Embrun … Tu porteras ta croix jusqu’au bout ce fois-ci, et le chemin sera long !

ET puis trop cool de savoir qu’une âme charitable accompagnera Frère Silvano tout au long de l’Assomption de l’Izoard
Enfin que ce soit toi ou un autre triathlète qui ait dupliqué mon ombre sur les derniers lacets de l’Alpe, cela n’aurait rien changé à la galère subie sur la CAP.
Pour moi cette année l’Alpe se résume à 3 chapitres
CLM avant le départ
Trophée Barrachi sur les pentes de l’Alpe (n’est-ce pas Don Samsamillo ?)
Chemin de croix en CAP
Nous partons de Lyon jeudi soir avec Hugo et sa petite famille pour profiter de l’appartement prêté par des amis, dans le but de se préparer peinard sur place le vendredi matin. Lorsque je charge les vélos, je m’aperçois que la roue de celui d’Hugo est bien voilée. Qu’à cela ne tienne, je prends l’outil pour resserrer les rayons ; je m’occuperai de ça tranquillement vendredi matin. Nous arrivons sur l’Alpe vers 20H15, le temps de voir les derniers concurrents du L terminer leur parcours CAP…
Le vendredi, je m’apprête donc à dévoiler la roue d’Hugo, quand je m’aperçois qu’il y a un rayon de cassé : merdum ! On décide en allant chercher les dossards de regarder sur le village Triathlon si il y a un stand vélo qui pourrait nous dépanner. Juste un stand Time mais sans accessoires. Le gars nous conseille d’aller voir les magasins de location de vélo dans la station, qui d’après lui sont nombreux
On se met en quête et n’en trouvons que deux. Dans le premier le mec est sympa mais n’a malheureusement pas de rayons pour nous aider.
Dans le 2ème plus branché dépannage, c’est blindé et le type très désagréable nous dit qu’il n’a pas le temps et qu’on n’a qu’à repasser l’après-midi !!!
L’heure tourne et on décide de retourner à l’appartement où je vais tenter de dévoiler la roue malgré tout. Je desserre et resserre des rayons, et paf un autre rayon casse : la tuile.
On se résout alors à retourner au 1er magasin pour louer un vélo. Le temps de monter les pédales d’Hugo , il est grand temps de grignoter vite fait quelque chose (dont des pates oui mais des P….. Don Samsamillo !), puis de filer au lac. En guise de matinée sans stress, c’était vraiment réussi !
Nous retrouvons donc les autres Rilliettes dont une bonne moitié en préparation pour Embrun.
Vu le niveau des forces en présence, et vu le format de cette course on se dit avec Hugo qu’il va m’être difficile de rattraper quelqu’un
Une fois n’est pas coutume, comme l’an dernier une bonne nouvelle nous attend la température de l’eau étant annoncée à 17°.
Après un peu plus de 29 mn de nage je sors dans les 1000ème positions un peu après Hugo. Puis c’est parti pour une remontée d’une file de vélo impressionnante jusqu’à Bourg d’Oisans. Jusqu’à à la moitié de la montée de l’Alpe c’est la même chose, une file continue de vélos sur 2 voire 3 rangs : impressionnant
Au début de la montée la chaleur est étouffante, et j’attaque la grimpée un peu trop vite sans doute car au 2ème virage je commence à voire des étoiles (pas les mêmes que Don Samsamillo malheureusement). Prudent, je décide de lever un peu le pied et bien m’en prendra (au virage entre Ribot le bas et Ribot le haut une triathlète s’effondre prise d’un malaise !)

_________________
Embrun 1997: on s'était dit RDV dans 20 ans...


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: CR Alpe d'Huez
MessagePosté: Mardi 08 Août 2017 15:33 
Hors ligne
Triposteur confirmé
Triposteur confirmé
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 28 Janvier 2014 17:45
Messages: 187
Suite....

Malgré cela à ma grande surprise, je rattrape Grégos juste avant La Garde qui semble lui aussi bien souffrir de la chaleur. Je continue donc sur mon rythme jusqu’au ravitaillement du virage des hollandais sans apercevoir l’ombre d’une autre Rilliette (pourtant l’ombre de Don Samsamillo planait bien dans les parages). Après ce ravito, je vois bien qu’un triathlète me colle à la roue. Je me dis que cela ne va pas durer bien longtemps. Mais 1km, 2km, 3 km et toujours cette présence derrière moi. Je me dis que si un arbitre passe il va avoir droit à son carton…
Lors d’un virage je vois bien que la tenue de ce concurrent est bleue mais je n’imagine pas un instant qu’il puisse s’agir d’une Rilliette. Arrive le virage n°1 où au dernier moment j’aperçois mon Titou qui encourage son papi en attendant son papa Hugo. A l’entrée de l’Alpe c’est là que Don Samsamillo se décide à manifester sa présence. Juste le temps de lui dire qu’il aurait pu me parler avant, il prend 200m d’avance que je ne rattraperai jamais
Quand il dit
SAM SAM a écrit:
Moi : Oui, j’ai honte … voyez-vous, j’ai souvent eu l’occasion de constater que notre niveau à vélo est très comparable … de fait, son rythme me convenait parfaitement, et j’avais conscience que toute initiative de ma part à ce stade serait vaine, et inutilement dispendieuse … …
:mdr:

Il a quand même un peu serré les dents, la preuve.
Fichier(s) joint(s):
barrachi.jpg
barrachi.jpg [ 11.67 Kio | Vu 289 fois ]

J’arrive donc au parc et me change en même temps que le filou, que je croise au niveau du 1er ravitaillement. Dès que je sors du stade je ressens une douleur (contracture limite crampe dans le mollet droit), impossible de trouver mon rythme et j’appréhende la partie trail à venir en me disant que je vais avoir du mal à courir. Je vois Don Samsamillo s’éloigner petit à petit. Jusqu’au demi-tour c’est la galère et je le croise de nouveau avec environ 300 m de retard.
Au retour j’arrive enfin à accélérer un peu même si la douleur persiste un peu. Dans la montée avant l’altiport je me rapproche un peu de Don Samsamillo qui se retourne de plus en plus souvent , j’accélère dans la descente et je le vois encore se retourner plusieurs fois jusqu’à l’arrivée, mais je n’arriverai pas à me rapprocher suffisamment et finirai une vingtaine de secondes derrière lui.
On retrouve les Rilliettes qui ont cartonné (Tricastor et Cricri, Benji étant déjà parti). Peu de temps après arrive Grégos qui a bien géré sa CAP.
Je laisse tout ce petit monde pour aller voir Hugo sur sa CAP. Il a bien géré sa course que ce soit en vélo ou en CAP et finit en à peine plus de 4h améliorant sa performance de l’an dernier de 45 mn.
Toujours un grand plaisir malgré tout de terminer ce triathlon, au niveau très relevé, dans un cadre vraiment somptueux.

_________________
Embrun 1997: on s'était dit RDV dans 20 ans...


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 5 messages ] 

Heures au format UTC + 1 heure [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 8 invités


Vous pouvez poster de nouveaux sujets
Vous pouvez répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous pouvez joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
cron
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com