Nous sommes le Mercredi 16 Octobre 2019 15:30

Heures au format UTC [ Heure d’été ]




Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 104 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Lundi 21 Juillet 2014 20:42 
Hors ligne
Triposteur Km 3
Triposteur Km 3
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 02 Octobre 2007 19:52
Messages: 3114
Le combat fut rude mais convivial, je me met au CR dès que je me suis posé, merci les gars pour les encouragements et bravo aux rilliettes pour leurs perfs du week-end, GG et Rayz sont en pleine bourre !!!

Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Lundi 21 Juillet 2014 21:03 
Hors ligne
Triposteur Km 2
Triposteur Km 2
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 19 Janvier 2009 23:50
Messages: 2366
Super les Rillettes !!! Impressionnant le Cricri afutté comme une lame

_________________
2017, Embrun, What else?


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Lundi 21 Juillet 2014 21:05 
Hors ligne
Triposteur Km 3
Triposteur Km 3
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 02 Octobre 2007 19:52
Messages: 3114
ADE a écrit:
Super les Rillettes !!! Impressionnant le Cricri afutté comme une lame

Ouais, enfin un peu émoussée la lame :mrgreen: en tout cas super week-end avec le Sam-Sam :onfire:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Lundi 21 Juillet 2014 21:10 
Hors ligne
Triposteur professionnel
Triposteur professionnel
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mercredi 06 Octobre 2010 21:11
Messages: 821
Bravo à vous deux ! et à la vôtre ! :trinque2:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Lundi 21 Juillet 2014 22:13 
Hors ligne
Triposteur Km 3
Triposteur Km 3
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Samedi 30 Septembre 2006 21:28
Messages: 3631
Localisation: 69006
Félicitations à tous les 2 !!!! Vous allez l'appeler comment le petiot :gratte: :gratte: :gratte: :mdrire: :mdrire: :mdrire:

_________________
Le seul électricien à vélo de Lyon !!!
http://patrice-ouillon-electricien.com


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Mardi 22 Juillet 2014 7:44 
Hors ligne
Triposteur Km 1
Triposteur Km 1
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 18 Mai 2010 18:05
Messages: 1372
Localisation: Croix Rousse à la montagne
Eh heckle! Bises a jeckle! On vous aime...
bravo les oiseaux! ;-))

_________________
Ce n est plus « l hypo « mon animal préféré, place à l horloger! Remettre les pendules à l heure.... :inlove:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Mardi 22 Juillet 2014 7:46 
Hors ligne
Triposteur Km 1
Triposteur Km 1
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 18 Mai 2010 18:05
Messages: 1372
Localisation: Croix Rousse à la montagne
Ca doit ronfler grave!!!! Ce matin...

_________________
Ce n est plus « l hypo « mon animal préféré, place à l horloger! Remettre les pendules à l heure.... :inlove:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Mardi 22 Juillet 2014 8:32 
Hors ligne
Triposteur Km 1
Triposteur Km 1
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 27 Juillet 2009 15:43
Messages: 1080
Féloche les loulous :oha: :12sur10:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Mardi 22 Juillet 2014 9:05 
Hors ligne
Triposteur habitué
Triposteur habitué
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Jeudi 10 Janvier 2013 18:09
Messages: 67
Bravo les gars !!!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Mardi 22 Juillet 2014 16:58 
Hors ligne
Triposteur Km 3
Triposteur Km 3
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 02 Octobre 2007 19:52
Messages: 3114
Bon je me lance, je sens que le SAM SAM va nous sortir un CR du feux de dieu, il faut absolument que je tire avant :D

Donc, suite à désistement familial des deux côtés nous décidons avec SAM SAM de partager la location que j'avais réservé à Allersberg dans la pension Marga tenue par deux charmands teutons assez représentatifs de la population locale, le genre austère si vous voyez ce que je veux dire, faut pas se garer avec un pneu qui dépasse la ligne blanche où se pointer le matin avec une plume dans le c.., sinon c'est rappel à l'ordre direct, on est pas là pour rigoler, règlement, règlement :mrgreen: J'ai compris dessuite quand j'ai demandé s'il était possible de mettre les vélos dans les chambres, neinnnnnnn qu'il m'a répondu l'aubergiste, Félo au garageuuu qu'il m'a dit en pointant un doigt menaçant en direction du sus dit local ... ça ne prêtait pas à la discussion, ni à la rigolade :? Bon bein on va faire avec hein :lol:

Arrivée sur place le jeudi soir à 1H00 du mat ce qui a moyennement fait rire le Gunter, il pionçait sévère et l'heure limite c'était 23H30, autant dire qu'on a pas eu droit aux embrassades au moment du débarquement, mais ça on est habitué, ils ont du mal les teutons avec les débarquements français improvisés, on peut pas comprendre, c'est historique :roll: Bref, installation, répartition des pieux, le petit pour SAM et le grand pour moi (y a pas de petit profit en terme de travail psychologique) et puis hop, une bonne nuit de sommeil et réveil en pleine forme le lendemain pour affronter les évènements. Direction le village départ pour la perception du paquetage et premier constat, c'est plus proche de Auchan que du petit Casino comme organisation. Roth, c'est du grandiose, le disneyland du triathlon, la musique entêtante compris. Tout est grand, et bien entendu, super bien organisé, pas de temps d'attente, des bénévoles en nombre et tout ce qui est indispensable au triathlète est à sa disposition, du casque à pointe aéro au chaussures à velcro dernier cri. Y en a pour toutes les bourses, du moment qu'elles sont bien remplies. Retour maison et on décide avec le SAM d'aller repérer le parcours vélo, à notre niveau le moindre détail compte :shock: . Alors c'est simple, le parcours vélo, tu prends tout droit, encore tout droit, tu montes un peu, tu prends tout droit, tu passes Solarberg, tu prends tout droit et .... tu recommences. Même moi j'ai réussi à me rappeler, pour vous dire comme c'est facile ... et j'oubliais, c'est assez plat, genre les Dombes ou plutôt le côté St Bonnet pour ceux qui connaissent, faut oublier le développement de grimpeur, t'es chez Ullrich, faut tirer du gros et ça tombe bien, j'suis taillé pour ça :mdr:

Totalement rassuré par ce parcours taillé sur mesure pour un gabarit comme le mien, nous voilà de retour au village pour la pasta party, ambiance conviviale et intime, environ 3000 affâmés en bas de contention sous un chapiteau écrasé de chaleur, nous décidons un repli stratégique rapide au frais de la pension Marga pour suivre l'arrivée de l'étape. Le lendemain c'est briefing, dépose vélo, derniers préparatifs et organisation du déplacement du dimanche. Faut se préparer psychologiquement vu que les organisateurs craignent les embouteillages alors c'est rendez vous à 4H45 sur place et je sais pas si je vous ai dit mais, en Allemagne, c'est pas comme en France, on rigole pas avec les horaires :?

Courte nuit pendant laquelle SAM met à profit sa basse stratégie de ronflement pour me fatiguer mais j'ai anticipé, depuis une mauvaise expérience à Cublize, je ne me déplace jamais sans mes boules Quiez, gnac, gnac, gnac :evil: Réveil 4H00 par un gros flash, c'est SAM qui a décidé de tout allumer pour me réveiller en douceur. Je saute du lit au garde à vous et je me rappelle seulement après quelques secondes que j'ai terminé mes classes depuis plusieurs années, ça va aller, c'est juste une course à la saucisse Cricri :dontgetit: On décolle avant les triathlètes allemand qui sont encore devant leur Benco ... c'est toujours ça de pris. Petit déjeuner sur place dans la voiture avec le 30ème passage de la musique préférée de SAM. Il n'a qu'un disque qu'il passe en boucle :roll: Je pense que c'est une autre stratégie d'épuisement. Il essai à nouveau de me convaincre que c'est une musique très émouvante sur un coucher de soleil dans les pays du moyen orrient mais là je dois reconnaître que je suis moyennement convaincu vu qu'on approche au contraire du levé du jour et que l'Allemagne a certes beaucoup de qualité mais pas celle de l'exotisme moyen orriental :evil:

Allez, c'est parti, direction le parc à vélo, je me dirige vers mon destrier qui, je le pense alors, piaffe d'impatience et là, que vois-je où plutôt ne vois je pas, bein c'est pas mon vélo qui est là où je l'ai posé hier. Je m'apprête à faire un esclandre (appelez moi le responsable) quand SAM me fait judicieusement remarquer que je me suis planté hier au moment de la dépose, c'était pas mon emplacement. Je me réuni pour concerter (c'est rapide on est pas nombreux) et me lance à la recherche de mon vélo perdu que je retrouve après plusieurs minutes. Les bénévoles l'ont sympathiquement emmené à sa place, merci les gars, ça a quand même du bon la rigueur allemande :pfff: On se dirige vers la dépose des sacs, super bien pensée, juste à la sortie de l'eau et la je perds le petit SAM SAM, pas de d'bol avec les choses aujourd'hui :huh: . J'erre dans le parc à sa recherche et tombe à ce moment là sur Thierry Sourbier de TRIMAG qui me propose un shooting photo (sympa la photo, merci Thierry :D ). Finalement je retrouve mon SAM SAM dans le sas d'embarquement. Il part 10 mn avant moi et hop, c'est mon tour ]:-) .

5 mn dans l'eau (pas trop le temps de s'échauffer) et le coup de canon annonce le départ. L'eau est bonne et les conditions idéales, pas trop de monde, ça ne bouscule pas et je peux rapidement poser ma (mauvaise) nage. Le parcours est là aussi très simple. Une longueur de 1500 m environ, on tourne, on revient sur 1900 m, une nouvelle bouée et 400 m jusqu'à l'arrivée. J'aime quand c'est pas compliqué (enfin je croyais). Je visais un chrono d'environ 1H20 comme sur mes 2 derniers IM. J'arrive au bout de la première longueur en 35', en retard sur mon objectif, et au bout de la seconde en 1H28. Là je commence à me poser des questions. Finalement, le sors de l'eau en 1H40 avec le plus mauvais chrono jamais réalisé sur cette distance ! Incompréhensible ! Les conditions étaient pourtant optimales. A la lecture de mon fichier Garmin j'ai une distance réelle de 3,97 m, mais ça n'explique pas tout ! T'es une brelle Cricri, plus tu nages et moins t'avance  :mur:
 
La T1 se passe dans la réflexion de ce mauvais chrono et le départ du vélo est compliqué, avec 20' dans la musette par rapport à mes prévisions ça va être compliqué, j'ai du coup beaucoup de mal à me plonger dans la course. Je fais un gros effort pour me reconcentrer et essayer d'oublier ce début de course catastrophique. La première boucle de vélo se passe correctement mais rien d'extraordinaire. Je ne profite même pas totalement de cette ambiance pourtant surréaliste dans les différents endroits du parcours et dans le Solarberg. Les Allemands sont complètement dans la fête, ils ont sortis les tables et la bière, toute la population locale semble dans la rue pour célébrer les triathlètes, ENORME  :oha:

Je termine la première boucle en un peu moins de 3H00 (2H55 je crois). Je pensais pourtant là aussi pouvoir faire mieux que mes habituels 6h00, c'est mal parti ! Au début de la seconde boucle les choses se compliquent, la chaleur est maintenant très forte et les cadavres s'accumulent sur le bord de la route, notamment chez les présomptueux équipés en casque aéro et roue lenticulaire qui sont scotchés au bitume et suffoquent sous leur casque (pour ma part, craignant la chaleur j'ai fait le choix d'un casque aéré plutôt qu'aéro, le choix s'est avéré payant :edente: ). Je gère comme je peux, pas de douleurs particulières mais un manque de jus lié à la chaleur qui devient très pénible sur les 2 dernières heures. Je pose finalement le vélo en 6H00 pile. A ce moment, j'ai de gros doutes sur ma capacité à faire un marathon correct et l'idée d'abandonner m'effleure. Je pense à SAM SAM qui doit être bien loin à l'heure qu'il est. Finalement je me lance après une transition un peu longue (réflexion oblige !) en me disant que je verrais bien ce que ça donne.
 
Les 2 premiers kilomètres sont difficiles, je marche un peu pour me laisser le temps de récupérer et puis, miracle, à partir du 3ème km, les sensations reviennent petit à petit. La température baisse, il y a un peu d'ombre dans les passages boisés et le long du canal il y a même un peu d'air. Je me force à ne pas m'emballer et je vise un objectif de 10 km/h max. Vu mon état de forme à T2 je trouve déjà très bien de pouvoir courir. Je prends les objectifs les un après les autres, d'abord courir jusqu'au semi en marchant aux ravitos. Je longe le premier côté du canal et au niveau du 10ème je crois, une apparition, le SAM SAM sors de la brume. Tout à ma joie j'articule quelques mots pour lui demander s'il est dans ses temps. Je comprends à sa tête que c'est loin d'être le cas et effectivement je réalise qu'il est au alentour du 16ème km. Les pensées redeviennent positives, je me dit qu'au moins je peux finir par un marathon correct même s'il faut le reconnaître j'ai loin d'avoir la foulée de Gébré. Je tiens mon petit rythme jusqu'au semi en m'arrêtant à chaque ravito pour m'alimenter en coca + eau et en pastèque, c'est frais et ça fait du bien. L'ambiance est toujours grandiose avec du public partout qui encourage. J'arrive vers le 24ème km, moment où le ciel nous tombe sur la tête. Des trombes d'eau s'abattent sur nous. Je rêvais d'un peu de fraîcheur mais là c'est un peu excessif :lookround: . Pas grave, j'suis dans mon truc, bien concentré et j'avance contre les éléments déchénés. Vers le 26/27ème km je croise à nouveau SAM SAM qui doit en être au 31ème. On s'encourage et ça me remet un coup de fouet dans une partie où j'étais un peu moins bien. Je reprends ma course et loin de fléchir au 30ème, j'ai un regain d'énergie, je vole jusqu'au 35ème en voyant des SAM SAM partout dès que du bleu apparaît. Je commence à me dire, pourquoi pas, ça serait énorme de le rejoindre et d'arriver ensemble. Je pense à ceux qui doivent être devant leur écran à suivre la coure, le scénario improbable est en train de s'écrire, GENIAL  :onfire:

Au 37ème, je prends un vrai coup de moins bien, j'alterne course et marche jusqu'au 39ème où je croise pour la 3ème fois SAM SAM qui en est au 41ème. 2Km nous séparent mais je suis maintenant incapable de mettre un nouveau coup d'accélérateur. Mais l'artiste a de la classe, il me propose de m'attendre pour que l'on passe la ligne ensemble, c'est grand, bravo l'ami  :12sur10: Je reprends ma course jusqu'à l'entrée dans l'aire finale où je le retrouve. On passe la ligne ensemble pour rejoindre Macca qui nous passe la médaille autour du cou. FIN D'UNE LONGUE JOURNEE :boom: .

Nous débriefons dans l'aire d'arrivée, convaincu tout les deux d'avoir plus souffert que dans nos précédentes courses. On se dit que s'est peut être la fin d'une histoire, après KLAG, NICE, EMBRUN et ROTH, beaucoup d'heures d'entraînement, de course et d'émotion, il est peut être temps de passer à autre chose, affaire à suivre …

Le retour se fait le lundi après l'adieu à la famille MARGA qui, fatigue oblige, en serait presque sympatique. La route est longue mais comme à l'aller on tchatche de tout et de rien et le temps passe vite.

Avec 1 jour de recul je suis content d'avoir fini cette course durant laquelle j'ai beaucoup souffert, notamment à la fin du vélo, et que j'ai même pensé bâcher mais surtout je suis heureux d'avoir partagé cette expérience avec SAM SAM, un grand bonhomme et pas que par la taille ! Bravo l'ami pour ta course mais pitié … fait toi offrir de vrais disques à noël  :D


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Mardi 22 Juillet 2014 17:42 
Hors ligne
Triposteur Km 16
Triposteur Km 16
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 06 Juillet 2004 8:01
Messages: 16152
Localisation: Égaré dans la vallée infernale
:10sur10: pour la course et le CR !

_________________
2015 : j'ai gagné le gros Lô


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Mardi 22 Juillet 2014 18:21 
Hors ligne
Triposteur Km 1
Triposteur Km 1
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 27 Juillet 2009 15:43
Messages: 1080
Merci Cricri pour ton chouette CR.
Je me revois , accompagnant Lolo , il y a quelques années. Les mêmes casques aéro , cramoisis, arrêtés au bord du chemin :aufeu:
et l'hospitalité allemande toujours un peu...au garde à vous :faitpeur:
Bravo à toi et un IM de plus dans la poche :D Vivement le prochain , le Norseman par exemple , tout taillé pour toi, avec ton énorme pédicule adipeux pour résister au 10° de l'eau des fjords :mdrire:

LE NORSEMAN en quelques mots...

3.8km Natation - 180km Velo - 42.2km Course a pied
• 3h du matin : inscription, marquage.
• 4h : départ de 'Eidjorden' en bâteau à 3.8 km tout droit ! la course se déroule sur la même latitude que l'Alaska.
• 5h : on saute du Ferry nuit noir.. eau à 10°C... 400m de profondeur sous les pieds, les Fjords... une eau verte, du courant et le son de la Corne donne le départ de la course, c'est parti pour la Natation 3800m !
• Arrivé à 'Eidjorden', T1 on récupère le vélo en route pour 180km, le ton est donné les premiers 40km - 1400D+ direction 'Dyranut' puis valonné...
• Arrivé à 'Austbygde', T2 on pose le vélo puis c'est parti pour 42,2km .. à partir du km25 -- 17km de montée, seul les 160 premiers participants arrivant au checkpoint 32,5km seront autoriser à finir la course et porter le fameux "Tee-Shirt NOIR", sinon tu as droit au "Tee-Shirt BLANC" si tu arrives au 32,5km avant 17h30 de course... la finish line se situe en trail sur des rochers vers le mont Gaustatoppen point culminant à 1883m où la neige est présente.


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Mardi 22 Juillet 2014 19:49 
Hors ligne
Triposteur Km 3
Triposteur Km 3
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 02 Octobre 2007 19:52
Messages: 3114
C'est vrai que le Norseman est un sacré défit, mais là sur le coup ça ne me fais pas vraiment rêvé, peut-être après un peu de recul et un gros travail sur moi même :lol: dit donc Karine tu me parais bien documentée sur le sujet, ça ne serait pas un sujet de réflexion à la maison par hasard :gratte:

Ce qui est sûr c'est que l'IM c'est plus sympa quand on est plusieurs à partager l'aventure, comme à Embrun en 2012, c'était génial :D Image


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Mardi 22 Juillet 2014 20:16 
Hors ligne
Triposteur Km 1
Triposteur Km 1
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 18 Mai 2010 18:05
Messages: 1372
Localisation: Croix Rousse à la montagne
Felicitation à toi! Cette expérience restera gravée dans les mémoires!!!!

tu me donnes envies d en faire un !

Bonne recup

_________________
Ce n est plus « l hypo « mon animal préféré, place à l horloger! Remettre les pendules à l heure.... :inlove:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Mardi 22 Juillet 2014 20:29 
Hors ligne
Triposteur Km 1
Triposteur Km 1
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Samedi 11 Juin 2011 18:17
Messages: 1023
Localisation: Montanay
Super CriCri, rien n'est jamais gagné sur IM, et tu es allé au bout pour un superbe finish qui restera marqué dans vos mémoires.
Mais la boucle n'est pas bouclée, tu as une revanche à prendre avec Nice. J'y serai très certainement, le POU aussi, allez, laisse toi tenter !
Bonne récup,
Greg

_________________
Challenge Vichy 2013 / IM Francfort 2014 / IM Nice 2015 / Challenge Roth 2016 / Embrunman 2017 / IM Nice 2018 / Frenchman 2019 / Frenchman 2020


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Mardi 22 Juillet 2014 21:07 
Hors ligne
Triposteur Km 1
Triposteur Km 1
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 18 Mai 2010 18:05
Messages: 1372
Localisation: Croix Rousse à la montagne
Ah bein bonne idee nice....

_________________
Ce n est plus « l hypo « mon animal préféré, place à l horloger! Remettre les pendules à l heure.... :inlove:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Mercredi 23 Juillet 2014 6:16 
Hors ligne
Triposteur Km 3
Triposteur Km 3
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 02 Octobre 2007 19:52
Messages: 3114
C'est vrai que j'ai une revanche à prendre à Nice mais je ne sais pas si je serais capable de venir à bout de ce marathon qui reste pour moi un des plus difficile à courir sur IM, surtout par forte chaleur, impression peut être liée aux mauvaises sensations du jour :?


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Mercredi 23 Juillet 2014 7:13 
Hors ligne
Triposteur Km 1
Triposteur Km 1
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Samedi 11 Juin 2011 18:17
Messages: 1023
Localisation: Montanay
Une seule chose à faire pour en avoir le coeur net: y retourner ;-P

_________________
Challenge Vichy 2013 / IM Francfort 2014 / IM Nice 2015 / Challenge Roth 2016 / Embrunman 2017 / IM Nice 2018 / Frenchman 2019 / Frenchman 2020


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Mercredi 23 Juillet 2014 8:59 
Hors ligne
Triposteur confirmé
Triposteur confirmé

Enregistré le: Lundi 11 Octobre 2010 10:55
Messages: 429
Localisation: Lyon 4
Félicitations à tous les 2 !!
oui ça donne envie de se lancer c'est clair !

_________________
Stef

2019 : 70.3 aix


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Mercredi 23 Juillet 2014 17:26 
Hors ligne
Triposteur Km 1
Triposteur Km 1
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Jeudi 01 Octobre 2009 11:19
Messages: 1767
Localisation: LYON 7
Félicitations a tous les deux. Un ironman de plus dans la poche et ça ne sera pas le dernier vous etes dans la fleur de l'age pour l'iron.

_________________
2012 : LD Du Lac des Sapins (Echauffement réussi)
Embrunman (Mon cadeau pour mes 35 ans => FINISHER en 13H14, je me suis offert le gros lot)
Half par équipe de Paladru (Ca va envoyer du gros les Tabass Deluxe)


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Mercredi 23 Juillet 2014 17:28 
Hors ligne
Triposteur Km 3
Triposteur Km 3
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Samedi 30 Septembre 2006 21:28
Messages: 3631
Localisation: 69006
Bravo à nos deux tourtereaux !!! Avec la chaleur ça devait être un enfer !!!
Allez Cricri en 2015 on arrive ensemble à Nice :onfire: :onfire: :onfire:

_________________
Le seul électricien à vélo de Lyon !!!
http://patrice-ouillon-electricien.com


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Mercredi 23 Juillet 2014 19:57 
Hors ligne
Triposteur professionnel
Triposteur professionnel

Enregistré le: Lundi 19 Janvier 2009 21:04
Messages: 785
Encore bravo CriCri.
Et non tu ne peux pas t'arrêter là l'Embrunman te tends les bras l'an prochain...!!


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Mercredi 23 Juillet 2014 22:34 
Hors ligne
Triposteur Km 2
Triposteur Km 2
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Lundi 24 Novembre 2008 17:54
Messages: 2027
Bon, à mon tour ... :mrgreen: Je reconnais que j'ai un peu la gueule de bois après cette grôsse sauterie teutonne :biere:

Tout d'abord un grand merci à CriCri de m'avoir motivé pour le suivre dans cette aventure extraordinaire :razz: il faut reconnaître que l'organisation et l'ambiance à Roth sont impressionnantes à tout point du vue, avant, pendant et après la course :bigups:

C'est la première fois également que je profitais à plein de l'ambiance ironman les jours précédents la course. Pour mes 4 premiers IM, c'était arrivée un peu au dernier moment, retrait du dossard et dépose rapide du vélo, puis visites et autres activités obligées avec la famille accompagnante, coucher tardif le samedi soir avec une certaine inquiétude d'en avoir fait un peu trop :? là, arrivée jeudi soir avec CriCri en se partageant la route, puis deux jours tranquilles à prendre nos repères, les aires des transition, le parcours vélo, le village ironman, ... Des conditions idéales - trop peut-être finalement :gratte: - avec un camarade de club des plus agréables :wink: De fait, je m'endors comme un bébé la veille au soir, sans réel stress de la course |-)

Je me suis fixé des objectifs ambitieux, mais surtout pour m'amuser moi-même et animer ma course de quelques repères. Au 5ème IM, je n'ai plus aucun stress sinon la ferme intention d'en profiter un maximum et que ce soit une belle fête. Après Sherborne UK, Nice, Klagenfurt, Embrun et enfin Roth, j'ai le sentiment d'avoir fait le tour de la question et je compte bien finir en beauté, en prenant un max de plaisir, dans un environnement idéal pour cela, avec un de mes adversaires préférés avec qui j'ai déjà partagé tant de bons souvenirs. Ma seule inquiétude est qu'un pépin ne gâche la fête : soit mécanique ou erreur d'alimentation ou mauvaise gestion de course... On reste donc concentré sur le moindre détail ...

La natation sera une vraie promenade. Le départ par vague fait qu'on ne se bouscule pas. Aucun pb d'orientation dans le canal. L'eau est bonne. Je ne m'enflamme pas. Je relâche au maximum. Je sors en un peu plus d'1h15 qui était mon objectif très mesuré - je suis un peu surpris car je pense avoir bien nagé et être meilleur nageur que mes premières années mais Cricri m'expliquera qu'il y avait probablement un peu plus long que 3800 -. Rien de bien alarmant. Je suis dans mes temps.

Le vélo est roulant par la qualité du revêtement mais on s'est aperçu au repérage que le parcours propose un profil relativement vallonné tout de même. Je pars donc prudemment sur le premier tour, en fréquence, sans chercher à trop appuyer. Nos camarades de course emmènent tellement gros que j'ai l'impression d'être un super grimpeur dans les bosses - je me dis que Tricastor deviendrait fou ici en les voyant rouler ainsi :mdrire: - je note au 50è puis au 90è que j'ai un peu de retard sur mon objectif ambitieux de 5h30 mais la réflexion s'arrête là. Je roule à la sensation, je m'alimente régulièrement, je gère ... soyons honnête, je me fais d'ailleurs un peu ièche sur ces longues routes rectilignes et je ne prends du plaisir que dans les bosses qui me permettent de ramasser des paquets de teutons collés à la route :roll: Le Solarberg est une sensation extraordinaire quand on arrive au pied, je me retrouve d'ailleurs juste derrière la moto caméraman qui me filme sur toute la montée, ce qui ne me met pas très à l'aise 8-) La chaleur et la fin du parcours arrivant, le vélo devient soudain moins confortable, les pieds gonflés douloureux - je dois m'arrêter deux fois pour les masser - et une certaine lassitude :sleepy: Il est temps de passer à autre chose :| En terme de temps, je suis au final plus proche des 6h que des 5h30 passées sur le vélo, mon objectif des 11h00 est donc mort. Il me faudrait faire moins de 3h40 au marathon et je sais que je n'en ai pas les jambes. Mais prudent, je m'étais prévu un objectif de substitution, descendre sous la barre des 4h au marathon, ce qui m'avait échappé à Nice (4h08) et Klag (4h05)... :razz:

Par expérience, au début du marathon, on est tellement content de lâcher le vélo que le vrai risque est de s'enflammer sur le début. Bizarrement, je me traîne dès les premiers mètres ... pas de jus :( Une première en ce qui me concerne ... Je ne m'alarme pas plus que ça ... prends patience que je me dis, ça va venir :twisted: je trottine de ravitos en ravitos où je marche en prenant bien soin de m'alimenter correctement ... mais bon, c'est quand même long à venir, ça devient pénible et le temps s'étire sur d'interminables lignes droites le long du canal ... :sleepy: Je croise CriCri vers le 15e :razz: on échange qqs mots, il a l'air bien :razz: ... et ce sera le début d'une chute aux enfers en ce qui me concerne, je suis pris de nausées, de vertiges, ... je dois marcher sur plusieurs kms ... ce qui me laisse largement le temps de psychoter ... même à Embrun, je n'ai pas vécu un tel calvaire :( ... je suis désormais totalement convaincu que c'est mon dernier IM, trop d'investissement pour finir par se traîner comme une m... sur 42km :evil: vers le 20e, je me force à repartir ; non par esprit de conquête, mais il reste 22km et je veux en finir. C'est douloureux mais je partage cette galère avec de nombreux camarades de misère, qui alternent péniblement course et marche comme moi ... je réfléchis à comment surpasser la déception d'un IM que je n'ai pas l'impression de courir et profiter de la magie de l'évènement. Il me vient l'idée d'attendre CriCri pour finir en sa compagnie, mais je n'ai aucune idée de la distance qui nous sépare ... :? je le recroise finalement après le demi-tour du 30e km, on vient de se faire doucher par un bel orage, on est trempé et on grelotte presque après avoir souffert de la chaleur toute la journée, notre état d'épuisement accentuant probablement l'effet, j'évalue notre écart à une grosse dizaine de minutes, on fait la même course finalement et on partage probablement la même galère, mais je ne me sens pas de l'attendre dans mon état, il est au contraire urgent de ne pas s'arrêter car il reste un peu plus de 10km qui ressemblent encore à une montagne :shock: et il ne faut pas se refroidir. Je me dis aussi que je dois lui laisser la possibilité de me rattraper à la régulière, je ne peux pas le priver d'une telle satisfaction potentielle :onfire: je suis tellement à bout que j'en deviens raisonnable ... le fait qu'on soit au coude à coude en temps ne m'excite même plus :shock: c'est grave, Docteur ? :mdr: Je regrette quand même qu'on ne soit pas dans la même vague, on l'aurait eu notre sprint :razz: il aurait probablement eu une drôle de gueule mais on aurait rigolé :razz: ... mais là, on ne rigole pas :evil: Au fil des km, l'arrivée se rapproche ... on quitte enfin cet interminable canal, le ciel est bas, les mines sont toutes déconfites ... le peu d'ambiance qui reste dans Roth nous ramène à la vie :razz: Dernier demi-tour à 2km de l'arrivée, c'est la fin, j'espère croiser CriCri pour enfin l'attendre et franchir la ligne d'arrivée ensemble, partager cette joie et la magie du stade. De fait, on se recroise, je lui dis que je l'attends et je fais le dernier km en marchant tout en profitant de l'ambiance. Je m'arrête à l'entrée du stade et je tape la discute avec une famille qui attend ses propres concurrents, les enfants hurlent à tue-tête CriCri-CriCri qui finit par arriver :skeub: On finira ensemble, on déconne à l'arrivée, je décide de franchir la ligne en rampant pour illustrer aux internautes qui suivent le live à quel point ça a été difficile +o( Je suis ravi d'avoir pu partager ce moment avec mon camarade CriCri :razz: :wink: C'est la magie de l'ironman, il faut le vivre pour le comprendre et ça ne se passe jamais comme prévu. Dans mon cas, la relative déception vient du fait qu'il n'y ait pas eu de rebondissement ; si encore je m'étais cramé par excès d'optimisme, même pas ... il fallait probablement vivre aussi cela pour réellement faire le tour de la question :? et c'est certainement plus méritant de surpasser une telle souffrance que d'avoir l'illusion d'une course aboutie ... Au final, on est finisher, on a quand même fini cette foutue course (qu'on pensait roulante :roll: :mdr: ) et c'est dans la souffrance que se construisent les meilleurs souvenirs ... Vivement les souvenirs :mdr: et les prochaines aventures :onfire:

_________________
2016 : j'ai perdu à la courte paille :mrgreen:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Jeudi 24 Juillet 2014 6:47 
Hors ligne
Triposteur Km 3
Triposteur Km 3
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 02 Octobre 2007 19:52
Messages: 3114
Encore bravo pour l'exploit mon ami, pas celui de finir un IM (roulant :roll: ) en 12H40 mais d'avoir surmonté les nombreuses difficultés du jour. En parcourant ton CR je pense que tu en as bavé plus que moi :shock: J'aurais eu au moins la chance de finir sur des sensations pas trop mauvaises durant le marathon, une note positive qui change tout dans la perception des choses. C'est encore un peu frais pour prendre des décisions définitives même si comme nous avons pu en discuter je partage ton avis sur le fait qu'à notre niveau une telle épreuve se termine en mode survie, loin des belles images d'Epinal de pros à la foulée aérienne :?
Bonne récup et à bientôt pour de nouvelles aventures :bigups:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
 Sujet du message: Re: Solide comme un Roth
MessagePosté: Jeudi 24 Juillet 2014 7:44 
Hors ligne
Triposteur Km 1
Triposteur Km 1
Avatar de l’utilisateur

Enregistré le: Mardi 18 Mai 2010 18:05
Messages: 1372
Localisation: Croix Rousse à la montagne
C'est super émouvant Sam Sam'touche....
Repose toi bien et si décision il y a c'est bien évidement avec du recule!!!!!

Moi je pense que tu es beaucoup plus fort que tu ne le crois car ta préparation n'était pas au top je trouve.....

Bonne journée!

_________________
Ce n est plus « l hypo « mon animal préféré, place à l horloger! Remettre les pendules à l heure.... :inlove:


Haut
 Profil  
Répondre en citant le message  
Afficher les messages postés depuis:  Trier par  
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 104 messages ]  Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5  Suivante

Heures au format UTC [ Heure d’été ]


Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 9 invités


Vous pouvez poster de nouveaux sujets
Vous pouvez répondre aux sujets
Vous ne pouvez pas modifier vos messages
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages
Vous pouvez joindre des fichiers

Rechercher:
Aller à:  
POWERED_BY
Traduit par phpBB-fr.com